Elle est devenue le symbole de la France, elle qui n'était là que pour durer le temps d'une exposition universelle. C'était en 1889 et c'est sous les yeux ébahis des Parisiens que ce géant d'acier écartait ses jambes pour être mieux admiré à la verticale avant d'être prolongé par la longue esplanade du champ de Mars. On a trop dit que la Tour Eiffel ne plaisait pas or c'est faux et il ne s'agissait que d'une poignée de râleurs qui ne sont jamais contents de rien. Au contraire, très vite, elle a plu.

tour_effel_bleue

Pourquoi dans le top 10? Le plus beau souvenir des expositions universelles

Ce n'est pas mon premier article sur la Tour Eiffel et ce ne sera pas mon dernier. C'est pourquoi je ne vous repomperai pas tout mon article précédent sur le monument que vous pouvez lire ici si vous n'êtes pas assomé à la fin de cette lecture. Comme en ce moment se tient l'exposition universelle de Milan dont j'ai établi le top 10, j'avais envie de rappeler l'essence d'un de nos symboles nationaux chéris sur toutes les cartes postales que les étrangers aiment à s'envoyer. Aujourd'hui, tout le monde se place devant, le Trocadero étant la base la plus sûre, pour réaliser le selfie parfait. A l'époque, le public ne s'en serait pas privé non plus. Car la Tour Eiffel, c'était l'attraction à ne pas rater. C'est donc pour celle de 1889 que Gustave Eiffel mit en place ce chantier. Ce n'était pas le premier événement de ce type à Paris puisqu'en 1855, une première expo succéda à celle de Londres de 1851. Les expositions universelle avaient encore en ce temps un fort contenu industriel et le public, surtout les entrepreneurs, accouraient dans la galerie des machines. En 1878, c'est dans la capitale française qui accueillait une troisième expo qu'Edison fit montre de son invention de génie dont plus personne ne pourrait se passer: l'ampoule électrique.

exposition universelle de paris 1878

 

La Tour Eiffel, le bijou de 1889

Mais ce sont finalement les deux suivantes qui nous intéressent: celle de 1889, date de notre Tour Eiffel. Nous sommes en plein dans la seconde révolution industrielle, celle qui allait pousser les Etats-Unis et l'Allemagne, permettant à la première de devenir la première puissance économique, dépassant les jusqu'alors indomptables Britanniques. Pendant cette période, l'acier fut un des moteurs de la croissance économique. Bien qu'il était employé avant et qu'il ne constituait pas en soit une invention, c'est bien lors de la seconde révolution industrielle qu'il fut développé car un procédé permettait d'en produire plus, ce qui le rendit moins cher et les entreprises allaient sauter sur l'occasion. Ainsi, les rails de nos chemins de fer devenaient plus solides. La Tour Eiffel est donc ici de ce contexte, d'une nouvelle vague d'innovations et le fait de la construire dans un matériau industriel de masse la rendait encore plus impressionante et la faisait entrer directement dans la modernité. Les Expostions universelles, c'est aussi montrer sa conception de l'architecture en plein air. Dans ce sens, la Tour Eiffel suit la lignée du Crystal Palace qui a malheureusement péri aujourd'hui, tout comme l'arbre de vie milanais a pris racine sur notre beau monument. Elle est donc bien au service de l'avant garde architecturale et Paris est l'une des villes qui a su conserver le plus de monuments post expos: le Grand et le Petit palais, le palais du Trocadéro, le palais Chaillot mais aussi des monuments qui deviendront plus tard des musées malgré eux, la gare d'Orsay entre autres. La Tour Eiffel, en tout cas met en lumière admirablement le centenaire de la Révolution française.

Car la lumière fut mais en 1900. A cette date, la Tour Eiffel a survécu et elle est désormais bien ancrée dans le paysage parisien depuis 11 ans. Ils s'étaient déjà pressés en 1889 pour la monter moyennant 5 francs. C'était aussi elle qui ferma le bal en 1889 car c'est de là que début novembre, un coup de canon tiré du dernier étage sonnait la fin de l'événement. Les badauds furent donc ravis de la retrouver en 1900, alors que l'exposition universelle devint une foire géante où on s'amusait à prendre un trottoir roulant et où les métros étaient flanqués d'entrées art nouveau signées Guimet. Désormais, la Tour Eiffel était l'entrée et on allait la redécouvrir sous un tout nouvel angle. En effet, la Fée électricité l'illumina de sa baguette magique, celle qui a pris vie grâce à Edison qui s'était déjà manifesté à Paris. Certes, ce ne fut pas la première exposition universelle éclairée car 7 ans plus tôt, Chicago brillait de milles loupiotes. Cependant, aujourd'hui encore, voir la Tour Eiffel clignoter est un spectacle ahurissant. Quand l'acier et l'électricité, c'est la Belle époque et la seconde révolution industrielle qui reprend vie.

exposition univeselle 1900

 

En 1900, toujours autant aimée

Bon à savoir

Pour ceux qui s'intéressent aux expositions universelles et en particulier celle de Paris, voici quelques liens sympas pour approfondir vos connaissances:

- http://www.expositions-universelles.fr/: ce site ne traite que des expositions universelles de Paris et il y en a à dire puisque Paris est avec 6 événements organisés, la ville qui a le plus reçu cet événement. Peut-être devra-t-elle bientôt ajouter la date 2025.

http://www.ac-orleans-tours.fr/hist-des-arts/conference-expos-universelles.pdf: un bel article  de Pascal Ory sur l'histoire des expositions universelles en 8 points de celle de 1851 à 2010.

- http://www.bie-paris.org/site/fr/: le bureau international des expositions raconte en détail chaque expo et en quoi elles ont été des tournants. Ainsi, on apprend que c'est à cause d'une exposition universelle de Bruxelles que Walt Disney a décidé de créer son parc d'attractions.