Nos Anciens ont eu des privilèges que nous n'aurons jamais la chance de voir. Même si le tourisme s'est démocratisé, qu'on voyage plus et qu'on visite plus que nos parents et nos grands parents, il y a des choses qui nous sont à jamais inaccessibles: des oeuvres qui pour maintes raisons se sont évaporées dans l'espace temporel. Ces oeuvres, je les exhume le temps d'un article afin de vous mettre dans la peau d'un ancien voyageur, celui qu'on envie mais contre qui on ne peut rien faire car aujourd'hui il n'est que poussière ... comme ces monuments. De la construction à la destruction, je vous raconte tout.

 

Le disparu du jour:

LES MURAILLES DE PHILIPPE AUGUSTE

 

paris_4_vestiges_enceinte_philippe_auguste_charlemagne

 

Pour qui?

On pourrait dire pour les Parisiens mais Philippe Auguste l'a fait surtout pour lui, pour protéger ses terres. Alors qu'autrefois, bien que le royaume de France était grand, le domaine royal était riquiqui à force d'avoir donner fiefs sur fiefs aux ducs et aux comtes, et même au roi d'Angleterre, duc de Normandie. Avec ce roi du XIIIe siècle, tout change. Bien que d'autres rois avant lui avaient tenté d'étendre le pouvoir du roi et du domaine royal, depuis son retour de croisade en 1191, il n'a cessé d'enchaîner les victoires sur les Anglo-Normands de Jean sans Terre mais aussi contre les troupes du comte de Flandres. Les ennemis du roi se multiplient, voilà pourquoi il faut fortifier la capitale. C'est au même moment qu'on édifiera le Louvre qui n'a rien à voir avec le palais gigantesque reconverti en musée qui étend ses bras. C'est une grosse tour circulaire qui a pour mission de surveiller la Seine. La guerre semble davantage proche quand l'empereur du Saint empire romain germanique, Otton, décide de s'allier aux Anglais et aux Flamands avant de se prendre une bonne raclée à Bouvines dans le Nord.  Cette muraille a aussi pour objectif de bien délimiter Paris et de faciliter les actions de la police.

Pourquoi était-elle si exceptionnelle?

Aujourd'hui, hormis 60 mètres de long dans la rue Charlemagne (4e arrondissement) et rue Clovis (5e arrondissement), il est difficile d'envisager vraiment le profil de cette oeuvre. Pourtant, elle mesurait 5 mètres de long, sa hauteur s'élevait à 6 mètres, d'autant plus impressionnant que les hommes sont plus petits à l'époque mais aussi 2 mètres d'épaisseur. Elle était donc solide. Il existait déjà un rempart comme l'ont montré les fouilles archéologiques mais il n'aurait pas été suffisant. Cette muraille, elle fut à la charge des bourgeois et n'a donc coûté que 10% des revenus annuels de la Couronne car Philippe Auguste y participa un peu. Sa construction copie les remparts gallo romains: 2 murs de calcaire qui vont être remplis par des moellons noyés dans le mortier. Une tourelle se trouve tout les 60 mètres et mesure 7 mètres de hauteur afin de voir au mieux l'ennemi. La muraille est achevée en 12 ans et elle ne servira pas en cas de guerre puisque les ennemis ont été déboutés à Bouvines. Par la suite, après la mort de ce grand roi, il fallut construire plus de remparts pour incorporer les logis au delà des murs. Paris ne cessait de grossir.

Pourquoi a-t-elle disparu?

C'est d'abord François Ier qui fit casser une des portes et qui vendit une partie des terrains. Au XVIe siècle, l'appétit de l'espace parisien expliqua que de nombreux pans du mur disparurent. Au XVIIe siècle, les fossés se muaient en égoûts et l'hygiène des habitants était mise en péril. On décida donc de les remblayer. On rasa aussi par la suite les portes qui gênaient la circulation et peu à peu, l'enceinte disparut.