Il y a des bâtiments qui marquent plus que d'autres, devant lesquels on ne peut être insensible. Pour moi, l'église du souvenir de Berlin en fait partie. Plantée en plein milieu du décor de Kurfürstendamm, un quartier commerçant où se promènent les touristes, l'église semble sortie de nulle part et ne semble pas s'en inquiéter.

jpg028473

Si cette église est particulière, ce n'est nullement parce que l'empereur Guillaume Ier la commanda à la fin du XIXe siècle. Elle fut de style néo-roman comme à l'époque on aimait mettre du néo devant tous les styles architecturaux qu'ils soient gothiques, classiques ou Renaissance. Brasser du vieux en pleine modernité n'était déjà plus novateur. Si cette église est particulière, c'est parce qu'elle a été bombardée pendant la Seconde guerre mondiale et qu'il n'en resta que des ruines. Ce ne fut pas la seule ville allemande dans ce cas et Dresde finit par tout reconstruire à l'identique ou presque. A Berlin, le débat fit rage à l'époque car remettre en l'état un monument chargé par une telle histoire est toujours source de polémique. Destruction ou reconstruction, il était compliqué de choisir. A Berlin, on prit une solution hybride. C'est ainsi qu'une nouvelle église fut érigée sur celle en ruines mais les Berlinois voulurent qu'on se souvienne de la Seconde guerre mondiale. Ainsi, la tour en ruines fut conservée et on voit une rosace sans vitre. Aujourd'hui, elle se veut être un symbole de la paix.