Bientôt , les stands réouvriront et laisseront sortir les odeurs de vins chauds, de grosses saucisses qui nous rappellent le goût des Allemands pour le porc. Pour ceux qui n'y sont encore jamais allés, ce sera aussi l'occasion de goûter aux Reibekuchen, des petites crêpes de pommes de terre rapées qu'on trempe dans de la compote de pommes. Un délice si on aime ce qui est gras. A cette époque, en Allemagne, tout est réchauffé jusqu'aux cocktails. Vous prendrez bien votre première caïprinha chaude.

PC220031

PC220084

Les marchés de Noël allemands sont une institution dans le pays. Les villes rivalisent d'imagination pour être la plus belle de Noël et vous écrivent des Ich liebe dich sur les pains d'épices en forme de coeur. C'est un dédale de kitsch mais c'est toujours un agréable moment familial. Le plus fur finalement, c'est de choisir son marché de Noël. J'avoue n'avoir visité que ceux de l'Ouest étant proches de la frontière. Certes, il y a Aix la Chapelle mais tous les collégiens germanistes l'ont vécu comme un passage obligé. Si vous voulez en voir d'autres aussi beaux, je vous conseille celui d'abord de Monschau, une charmante petite ville aux maisons à colombages le long d'un ruisseau. Et si l'envie vous prend, vous pourrez faire un petit tour dans la forêt pour l'admirer d'en haut. Mais mon préféré est sans nul doute celui de Düsseldorf qui ne se concentre pas sur une seule zone mais où il y a plusieurs marchés de Noël. C'est là que vous ferez le plein de Reibekuchen par exemple. Ne vous privez pas non plus d'un petit cadeau de Noël à l'avance. Je vous souhaite une bonne tournée.