Si on me demandait de choisir le plus beau monument du monde, c'est incontestablement celui-ci pour moi. Ce n'est pas la première fois que je cite cette église dans le blog (et certainement pas la dernière non plus). Mon article ne sera certainement pas long car j'en ai développé 2 autres que vous pouvez déjà aller consulter (celui-ci pour les infos pratiques et celui-là pour une analyse développée du lieu). Je vais quand même me permettre de vous rappeler pourquoi ce lieu me fascine toujours autant.

200817_4437757459089_183464887_n

 

183776_4438244631268_693138762_n

Tout d'abord, c'est parce qu'elle n'est pas finie. Je l'ai connue alors que l'intérieur était en travaux et depuis, j'y suis retourné pour voir une forêt de pierres où les gigantesques colonnes s'élèvent comme les arbres d'une immense canopée. On parle désormais de 2026 pour la fin de sa construction qui est souvent reportée. En effet, sachez que ce joyau de Gaudi n'a jamais été financé par la mairie qui a eu la bonne idée à un moment d'un projet de métro passant sous elle, ce qui mettrait à mal ses fondations. Les mécènes ont été généreux et notre patience est récompensée d'année en année. Je retourne à Barcelone pour la 7e fois cette année et pour la 4e fois, j'irai sans me lasser car je sais que j'y verrai de nouvelles choses. J'ai hâte de voir la dernière façade, celle de la gloire et des tours qui doivent encore lui faire prendre plus de hauteur.

 

 

 

195991_4446637521085_1705385212_n

 

Ensuite, parce que Gaudi est un architecte fabuleux, certes mort de façon bête écrasé par un tramway, qui a remis en lumière la Catalogne grâce à l'art moderniste catalan. La Sagrada familia est sans nul doute le projet de sa vie puisqu'il ne prit plus aucune autre commande à partir d'un moment pour s'y consacrer entièrement, lui qui est aussi à l'origine du magnifique parc Guëll, du palais Guëll et de magnifiques maisons sur l'Eixample où les bourgeois aimaient habiter et étaler leur luxe. Gaudi ne reniait pas le passé et puise son inspiration pour ce projet dans les cathédrales gothiques du Moyen Age qui le fascinent. Mais il voulait la sienne, un mélange de gothique et de modernité et il est incontestable que cet immense temple n'est comparable à aucun autre dans le monde. Comme au Moyen Age, il voulait s'assurer que sa tour la plus haute serait visible de toute la ville et c'est aujourd'hui le monument le plus haut de Barcelone même si Gaudi prit soin de ne pas dépasser les hauteurs de la colline de Montjuic car l'Homme ne peut se permettre de surpasser l'oeuvre de Dieu.

 

 

542282_4446628320855_570596622_n

Enfin car c'est une oeuvre qui fourmille de symboles qu'on n'a jamais fini d'écumer. Bien sûr, des symboles religieux et il faut bien connaître les épisodes de la vie de Jésus et de l'Ancien Testament pour remettre en ordre le puzzle. Mention spéciale à ce carré de chiffres où quel que soit le choix qu'on fait pour les additionner (horizontal, vertical ou diagonal), on aboutit au nombre 33, âge de la mort du Christ. C'est aussi un bel hommage à la région et à sa nature car Gaudi n'est pas qu'un religieux mais aussi un nationaliste, même si je conviens que le terme que j'emploie est un peu fort. En tout cas Gaudi aimait la Catalogne et aime faire figurer sur sa cathédrale la faune et la flore qui la peuple comme cet incroyable cyprès. Il y en a tellement à expliquer que je ne peux le faire ici. Je voulais juste vous expliquer en quelques lignes ma passion pour ce monument, l'emblème de Barcelone. Certes, les longues queues pourront vous effrayer mais c'est un moment qu'on ne regrette absolument pas.