On l'oublie trop souvent mais la Turquie a été chrétienne bien avant l'Europe. Et la tradition chrétienne a perduré des siècles avant que les Ottomans ne la prennent en main à la place des Byzantins, chrétiens orthodoxes dont il subsiste de nombreuses traces de leur passage en Turquie. C'est dans ce site naturel des cheminées de fée, absolument fabuleux, tout droit sorti d'un paysage de science fiction qu'on retrouve les créations de communautés monastiques artistiquement actives. De Göreme à la vallée d'Ihlara, vous aurez à coeur d'entrer dans ces églises, le plus frustrant étant de déchiffrer les différents symboles.

 

P8180230

 

 

P8200380

D'après les recherches, les premières communautés monastiques, installées au IVe siècle, étaient anachorètes, c'est-à-dire qu'elles pratiquaient l'érimitisme. On est donc loin des moine qu'on nous dépeint dans les images d'Epinal à propos du monachisme. Il y a différentes façons d'êtres moines et tous ne partagent pas un réfectoire et un dortoir avant de prendre la douceur de l'air dans un cloître. Tout cela pour vous dire que ce sont ces ermites qui auraient peut être creusées les roches pour s'installer dans les cellules. Vous en verrez de nombreuses au fil de vos randonnées, d'autant plus agréables qu'elles sont simples et vous pouvez largement envisager d'y aller en famille. Si vous suivez bien ce petit conseil, il sera facile pour vous de savoir dans quel contexte historique chacune des églises ont été peintes car elles ne l'ont pas été au même moment. De 726 à 842 s'étale la période qu'on appelle iconoslate ou alors la querelle des images car les empereurs byzantins avaient interdit la reproduction des images représentant le Christ et les saints sous quelque forme que ce soit de la peinture à l'enluminure. Même les mosaïques de la basilique Sainte Sophie à Constantinople passèrent à trépas. C'est pour cela que dans de nombreuses églises, vous n'apercevrez que des croix symbolisant la présence du Christ. Après 842, la période post iconoclaste va changer la donne. Ainsi, les magnifiques églises rupestres d'inspiration romane datent de cetté époque. Le Christ est majestueux, les couleurs sont vives et des plafonds sont richement décorées. Les peintures étant fragiles, j'espérerais que vous ayez au moins la décence de ne pas les mitrailler de photos comme la plupart des touristes alors que c'est interdit.

cappadoce

J'ai été pour ma part littéralement fasciné par les églises rupestres où il ya une explosion de couleurs sur les parois, les plafonds et même les colonnes. Les nefs sont loin d'être les longs couloirs de nos cathédrales mais je me sentais en symbiose avec l'environnement. Sans être pourtant religieux, le Christ me fascinait, en me regardant sûr de lui car hors de question de le représenter souffrant. C'est peut-être l'endroit idéal pour nous rappeler que le monde chrétien médiéval était un monde de couleurs loin des pierres à nues de nos églises qui ont effacé la polychromie avec le temps. L'église de Karanlik est l'une des plus émouvantes car elle signifie église sombre. Construite au XIIe siècle, aucune lumière ne semble la traverser et c'est la peinture qui l'illumine. J'ose le dire, c'est un des plus beaux endroits sur Terre et auquel les Hommes y ont participé.