On les appelle les montagnes du Nord. Cela peut paraître bien pâle à côté des Alpes et des Pyrénées mais ils font la fierté des Nordistes, immense trace d'un passé industriel qui colle à la peau et au bleu de travail. Alors qu'ils étaient le fruit du labeur des Hommes, c'est désormais la nature qui reprend ses droits et les modèle à sa façon.

Pourquoi dans le top 10? Le Bassin minier au patrimoine de l'UNESCO

Peut-être pensez vous que ce n'est qu'un fantasme de gars perdu dans sa vieille région pluvieuse mais l'UNESCO a bel et bien inscrit le Bassin minier au patrimoine de l'humanité récemment. Les terrils sont révélateurs d'une époque, celle de la Révolution industrielle qui a hissé le Nord Pas de Calais parmi les régions les plus prospères avant de plonger ses ouvriers dans une crise économique dont la région a encore du mal à sortir la tête de l'eau. Qu'est-ce qu'un terril au juste? Il faut savoir que lorsque les mineurs travaillaient au fond, les femmes et les enfants triaient le charbon car d'autres pierres non inflammables se mélaient aux charges ramenées de la houille. Ces pierres ne pouvant pas être utilisées, on les entassait et au fur et à mesure. Ainsi, les terrils sont nés. Au sommet rond ou plat, peu importe mais le Nord a décidé sans le vouloir de mettre fin au terrain plat qui le caractérisait.

P4180072

Ceci n'est pas une montagne

Vous l'avez compris, ce patrimoine humain est préservé par ses habitants, d'autant que la végétation a repris ses droits et qu'elle pousse un peu partout le long de ces montagnes noires. Les terrils sont aujourd'hui investis par les promeneurs et peuvent constituer de sympathiques ballades qui offrent de beaux points de vue. Parmi les plus intéressantes, entamez celle des terrils jumeaux de Loos en Gohelle qui dure deux heures. Ils sont la preuve de l'intense activité minière de par leurs dimensions: ils atteignent 140 mètres de haut et s'étalent sur 90 hectares. D'autres ont été reconvertis en base de loisirs comme celui de Noeux les Mines transformé en piste de ski. Ce qui aurait pu être un boulet est devenu un atout.