Budapest est une ville incroyable et pas seulement parce que c'est une des plus belles capitales d'Europe de l'est et parce qu'elle est la ville des bains par excellence. Seulement, après mon voyage, j'ai lu que j'en avais manqué beaucoup et cela me donne envie de revenir dans cette ville tiraillée entre son passé communiste qu'elle n'accepte plus et le capitalisme un peu brutal qui lui tombe sur le pif. En effet, il paraîtrait que les souterrains de la ville sont aussi riches que ce qui s'y passe à la surface. Mais bien sur, ce qui est sous terre n'est pas visible du premier coup d'oeil et les touristes de passage en ont encore moins conscience. Tel fut mon cas même si j'ai eu la chance de me fourvoyer dans le labyrinthe souterrain.

SAM_4772

Sous le château se cachent de drôles de personnages

Pourquoi dans le top 10? Car Budapest vous étonnera encore

Quand vous irez du côté de Buda (car la ville est la réunion de deux anciennes: Buda et Pest), vous serez immédiatement attiré par le château qui résista tant bien que mal aux invasions en tout genre. La fascination qu'il exerce n'a rien d'étonnant mais ce qui l'est encore plus, c'est le labyrinthe sous ses fondations. Saviez vous que Budapest comptait 200 grottes, là juste sous vos pieds? Et vous n'avez même pas pensé à naviguer dans l'obscurité de la capitale hongroise. Descendons immédiatement pour réparer cette erreur.

Ces grottes avaient pour utilité de servir d'abri au cas où et étaient déjà aménagées au Moyen Age pour la famille royale.Les invasions et dangers extérieurs étaient fréquentes et la Hongrie apparaissait comme un Etat tampon pour l'occident. Budapest fût même aux mains des Turcs pendant un temps. Par la suite, elle devint un musée au cours du XXe siècle avant que la Seconde guerre mondiale lui rende son rôle d'origine. Elle fut donc un bon refuge durant ces années où la Hongrie n'a pas été épargné.

SAM_4782

On retrouve de drôles de choses sous terre

Aujourd'hui, l'effroi s'est transformé en amusement et il est aisé de se perdre dans ce dédale qui vous promène entre statues de cire recréant l'époque du XVIIIe siècle, des instants de peur avec la légende de Dracula mais aussi un tas d'objets insolites dont certains racontent l'histoire de la Hongrie. C'est un fourre tout sans thème réel mais on y rit comme des petits fous. Si vous aussi, vous avez envie de vous détendre d'une autre manière que de barboter dans les bains Gellert, rendez vous au Uri Utca 9.