L'été, les châteaux de la Loire se parent de leurs plus beaux habits de lumière. C'est plus intime alors que les foules se sont dispersées. L'un des plus beaux rendez vous a lieu avec Chenonceau, le célèbre château qui enjambe le Cher.

 

P7270373

 

 

P7270375

Les soirs d'été, les portes du château restent fermés. Pas de visite avec torche comme il est possible dans certaines bâtisses médiévales. Mais certaines nuits de juillet et août sont consacrées à la visite nocturne des jardins et pour seulement 6 euros. Cette promenade nocturne est accompagnée d'une musique aux accents de la Renaissance (quoique je dis ceci sans être absolument pas connaisseur). Le château prend un tout autre visage, figé dans ses couleurs. Les différentes gammes chromatiques se succèdent mais, lui, garde toute sa majesté. Mais c'est aussi l'occasion d'admirer encore mieux les jardins qui ne sont pas des jardins français mais à l'italienne. Il faut dire que Catherine Médicis a habité ces lieux. Ainsi, la nuit tombant, les boules de buis, les bordures de gazon en demi-cercle, les bassins circulaires et même des orangers se révèlent encore mieux aux yeux du spectateur qui aurait pu les traverser rapidement après une visite du château. Vous les observez avec un oeil plus aiguisé, les fontaines sont encore plus belles. Bref, c'est un spectale bien plus intimiste que d'autres sons et lumières dans les autres châteaux par exemple (Blois met le paquet sur les effets de lumière par exemple). Ici, tout semble avoir été choisi avec minutie pour faire comme si le spectateur se sentait chez lui, tout du moins jusqu'à 23h30. Et sachez que cette promenade nocturne peut se coupler avec des dégustations de vin, la région étant un lieu propice pour une initiation. Si aucune date n'est encore déterminée pour 2017, jetez un oeil sur le site du château de Chenonceau ici.