Pour les adolescents, le premier acte sexuel est très attendu, entre anxiété et excitation. Quoiqu'il en soit, c'est un moment souvent inoubliable. Je vis la même relation avec Barcelone. N'allez pas y comprendre que j'ai perdu mon pucelage dans la ville catalane avec l'aide d'une prostituée contorsionniste. Le parallèle est simple: Barcelone c'était mon premier vrai voyage, tout seul comme un grand, une plongée d'extase et un bain de jouissance. Le sexe, quand on y goûte, on en redemande. Barcelone m'a fait exactement le même effet et j'y suis donc retourné 4 fois. 5 expériences barcelonaises m'ont conféré une connaissance de la ville plus solide que toutes les autres destinations dont je vous parle.

SAM_2876

 

 

Barcelone évoque souvent 2 choses: la mer pour les paresseux, Gaudi pour les curieux. Et pourtant, elle dévoile des charmes fascinants durant tout le chemin et à chaque fois qu'on y revient. Des charmes parfois même torrides du surprenant musée de l'érotisme où les peintures d'un peintre indépendant qui tient un atelier non loin de là et ayant des penchants pour Dali attirent l'oeil et l'envie au surnom donné à la tour en forme de Gherkin anglais mais que les Barcelonais identifient comme un phallus.

 

Alors  dans ce méli mélo sulfureux, je vais tenter de vous donner envie d'avoir une première fois avec Barcelone. Premier baiser dans cette ambiance catalane, première rencontre, vous vous promenez dans la séductrice, une créature mi-espagnole mi-catalane, sur cette grande allée de la Rambla où les mimes sont aussi fabuleux les uns que les autres puis vous longez le quartier du port où les touristes s'amassent, certains échoués comme des baleines coupant toute envie de tentation, bien loin de la bomba latina Shakira dans "Loca". Mais vous êtes séduits et vous embrassez la cité.

22337_1351948035782_7401668_n

 

Un mime sur la Rambla dans la plus parfaite tradition barcelonaise

 

La ville vous caresse et vous donne envie de poursuivre. Vous ne résistez plus à l'envie de la déshabiller alors vous vous enfoncez dans les ruelles du Barri Gotic où le passé vous submerge et vous croque. Au loin, comme un sein aux contours si parfaits qu'on la prendrait pour l'oeuvre de Dieu, la colline de Montjuic d'où jaillissent des fontaines illuminées par des spectacles nocturnes et où se dresse le MNAC, musée entièrement dédié à l'art catalan à travers les âges. On se couche mais sans avoir vraiment envie de dormir dans cette ville qui vit au rythme des DJ, de l'opéra et des guitares qui font virevolter une danseuse flamenco. Une ville où les bars à tapas et les paellas ne sont que des tentations pour lesquelles vous succomberez sans crier gare. Une ville où les cris se font entendre dans le stade, encore plus sauvagement lorsque le Barça, grand club qui fait la fierté de ses habitants (à croire que l'Espanyol Barcelone ne vaut rien), mate le Real Madrid à gros coups de tirs qui se transforment en but.

22337_1351967996281_412860_n

Des tapas irrésistibles

Les préliminaires sont un passage obligé, ces premières visites un peu incontournables même si pour le moment, je laisse la Sagrada familia ou casas de côté et vous comprendrez très vite pourquoi. On monte dans le musée Picasso pour être en émoi devant des visages cubistes puis on descend lentement, doucement de plus en plus bas dans le musée de la ville pour découvrir les traces d'une civilisation romaine qu'on aurait jamais imaginée ici. Et devant nos yeux, à force d'avoir cherché le plaisir, se dressent des châteaux humains pouvant atteindre 9 étages, tradition régionale.

 

On y arrive, on pénètre dans un Barcelone assez ouvert qui reçoit tant de chaleur dans ses parcs mythiques. En premier le parc Guëll du génie Gaudi mais aussi le parc de la Ciutadella qui accueillit l'exposition universelle et où est mort la mascotte barcelonaise: Floquet de Neu, un gorillos albinos qui n'est plus qu'un tapis de cendres aujourd'hui. 

22337_1352052598396_7183143_n

Le parc de la Ciutadella, pour reposer ses ardeurs

Puis vient la jouissance, l'orgasme par excellence. C'est un homme, plus précisément un architecte qui va vous mettre dans tout vos états. C'est la perfection de l'art à mon humble avis et qui a sait faire durer le plaisir car sa Sagrada familia n'est toujours pas achevée. Ces oeuvres tels le Parc Guëll, le palais Guëlle autant que la Perdrera et la Casa Battlo vous emmènent au septième ciel illico. 

SAM_2982

Pour moi, l'oeuvre la plus jouissive du monde: la Sagrada familia

Et pourtant, dites vous que ce n'est qu'une première fois. Je ne vous ai encore presque rien fait découvrir. Un bon mois dans la jungle sensuelle de Barcelone n'est pas un refus. Elle vous hypnotise, vous capte et 6continents ne fera absolument rien pour rompre le charme.