Petit tour d'horizon de l'actualité des magazines de voyage pour ce mois d'août:

Pour commencer, Géovoyage après la Thaïlande et la Californie explore l'Irlande pour son bimensel de juillet-août. Autant le dire d'emblée, les images en introduction sont sublimes et les paysages sortent tout droit de "Game of thrones". Dans la partie actualité du pays, vous en saurez plus sur les ambitions de Ryanair, les mutations religieuses et vous apprendrez que le surf y est possible. Le numéro fait ici la part belle aux traditions plus qu'aux lieux, ce qui est assez rare pour le magazine. Ainsi, la musique celtique est mise en avant ainsi que la Saint Patrick mais aussi le foot gaélique, bien plus brutal que le soccer qui nous vient du rival anglais. Peu de choses en fait sur les paysages qui émerveillent tant nos esprits. Je trouve le choix assez spécial de traiter de Belfast plutôt que Dublin. La capitale y est assez absente. Le sujet complémentaire porte sur de drôles de cavaliers de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Irlande - Géo Voyage - Numéro 14

Toujours Géovoyage, qui après son hors série sur les trains dans le monde fait dans le recyclage en reprenant d'anciens articles de son homologue d'origine, le magazine Géo pour nous livrer un hors série sur l'Italie. Et le recyclage a du bon tant tout le panorama italien est recensé du Nord au Sud sans oublier les montagnes. Les photos sont magnifiques et les articles passionnants. Toutes les plus grandes villes italiennes ont le droit à leur dossier: Naples, Rome, Venise, Florence, Milan et Palerme. Mention spéciale aux enquêtes sur Venise et Rome. La Sérinissime vous propose 15 endroits pour échapper aux touristes tandis que la ville éternelle prend un tournant futuriste, elle qui semblait à jamais figée.

Géo Hors Série Voyage n°39 - Le meilleur de l'Italie - Relay.com

Terminons par un peu d'histoire. Et j'avoue avoir été un peu déçu en ouvrant ma boîte aux lettres et en recevant mon numéro de Géohistoire. Le thème: "Huit siècles de gastronomie française". Ce qui me déçoit d'emblée en feuilletant les les premières pages, c'est que ça ne commence plus par des lieux emblématique, ce à quoi nos avait accoutumé cette revue. Se transformant parfois en magazine de cuisine (pas aisée à réaliser en plus), quelques articles apparaissent néanmoins intéressant comme les origines au Moyen Age ou les manières de se tenir à table. J'avoue cependant ne pas être emballé plus que ça.