Si on regarde les manuels de géographie de 3e et qu'on observe la carte de l'organisation du territoire, les couleurs plaquées sur le Nord Pas de Calais renvoient à la partie de la légende: "ancienne région industrielle en reconversion". Cela met à la fois en exergue le passé minier et textile glorieux de la région à l'époque où Roubaix et Fourmies étaient considérés comme les centres mondiaux de la laine, d'un autre côté il alimente le cliché de la région sinistrée. Si on ne peut nier que les deux départements sont lourdement touchés par le chômage, que les villes les plus pauvres de France s'y situent, ils entament la reconversion tant attendue: la reconversion culturelle.

PC140193

Arras, étape touristique du Pas de Calais

S'il y a une date qu'on peut retenir quant à ce revirement touristique, c'est 2004. Cette année là, Lille a été nommée capitale européenne de la culture et la métropole comme la region est complétement revitalisée culturellement. Depuis, les événements et projets culturels n'ont cessé d'éclore. Lille organise environ tous les trois ans la manifestation "Lille 3000" qui a eu pour thème l'Inde, l'Europe de l'Est ou le fantastique. Cette année, le thème sera "French Renaissance" et mettra l'Homme au coeur de la société et de la science. Le LAM de Villeneuve d'Ascq est consacré à l'âge moderne et a profité d'une belle rénovation. Les commémorations de la Première guerre mondiale rappellent combien le Nord Pas de Calais a été au centre des batailles (à ce propos, le tour de la colline de Notre Dame de Lorette vaut le détour). Enfin, il ne faut pas oublier l'extension du Louvre qui a été inaugurée à Lens en 2012. De nombreux projets qui agissent comme des spots publicitaires sur la région nordiste. D'ailleurs, celle-ci ne s'en sort pas si mal car elle est la 8e région la plus visitée du pays. 

 

Longtemps considéré comme une tare, le passé industriel est au centre du patrimoine mis en avant, en grande partie dans le Bassin minier. La visite de la mine de Lewarde remet en perspective l'importance de cette activité pour la région et l'un des traits d'identité forts de cet espace français. On s'aperçoit à quel point la culture ouvrière y est ancrée. Il en est de même à Fourmies qui a consacré un musée à son passé textile. D'un autre côté, l'ancienne piscine de Roubaix où se retrouvaient les ouvriers dans une perspective hygiéniste. Il s'agit aujourd'hui d'un superbe musée d'art moderne. Les anciens déchets des mines se sont amoncelés et ont formé les célèbres terrils du bassin minier, ces montagnes du mort à l'écosystème particulier et sur lesquels vous pouvez engager de belles balades. Longtemps étouffées par ces cheminées enfumées qui se sont muées en friches industrielles, le Nord Pas de Calais vous invite à redécouvrir un passé qui pourrait vite lui permettre de s'orienter vers un nouvel avenir.

P3280008

 

Le Nord, fier de son passé