En lisant l'intitulé de cet article, certains d'entre vous ont trouvé cette idée répugnante imaginant quelques flagrances pas forcément agréables vous empêchant d'apprécier ce qui allait arriver dans notre palais tandis que d'autres se sont déjà imaginés remplacer le journal par un sandwich ou une curry Wurst, tout en coulant un bronze. Mais messieurs dames, je suis une personne respectable et quand je vous dis de manger aux toilettes, c'est vrai sans l'être.

jpg023151

jpg023150

Je m'explique plus clairement. Berlin reste la ville de l'éphémère, des projets fous qu'on n'attendait pas et  encore moins des lieux où ils sont conçus. Ce dont je vais vous parler rentre totalement dans ce cadre et c'est un projet durable. Alors que depuis quelques temps, certains chefs revisitent à la sauce moderne la cuisine allemande dans la capitale tandis que les foodtrucks et la cuisine de rue envahissent les trottoirs, je vous emmène pour ma part croquer dans un hamburger accompagné de frites bien sûr. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus gastronomique mais c'est plutôt bon et c'est surtout le lieu qui va vous taper dans l'oeil. Sous le vrombissement des rames de métro, les gens font la queue au Burgermeister à l'emplacement d'anciens toilettes publiques. En accompagnement, des frites avec du ketchup et du Fritz Kola à boire sur des caisses de bière. C'est décontracté, sans chichi et ça fait mouche.

Où bien se remplir le ventre?

 Le Burgermeister se trouve dans le quartier alternatif, multiculturel et punk de Kreuzberg qui attire de plus en plus de touristes. Il se situe plus précisément sous la station Schlesisches Tor. Pour info, il se trouve à moins d'un quart d'heure de l'East side gallery pour ceux qui chercheraient où manger sur le pouce après avoir écumé les oeuvres des street artists. Au passage, pour tous ceux qui sont déjà allés à Berlin et pour ceux qui n'y sont jamais allés, de nouvelles tendances culinaires marquent Berlin depuis un petit temps déjà. N'ayez plus d'à priori. Il n'y a plus que des saucisses au fromage ou au curry à Berlin même s'il y en a toujours plein.