L'été dernier, j'ai beaucoup voyagé (comme tous les étés) mais j'ai surtout utilisé pour la première et deuxième fois le Géo guide. Mes voyages se situaient alors en Auvergne puis à New York, histoire de le tester côté nature et côté ville.

 

Côté nature, il peut être intéressant car il est l'un des rares à proposer des chemins de randonnée mais j'avoue que je n'ai pas toujours réussi à les identifier. Je me souviens que j'avais voulu en entreprendre un dans la Forêt de Tronçais et je n'ai pas vraiment compris où ils voulaient me mener. Ceci étant dit, j'avais détesté cet endroit et je n'avais fait guère d'efforts pour l'explorer davantage. Au niveau des explications en ce qui concerne les monuments, il ne sera pas meilleur qu'un Guide vert mais bien mieux qu'un Lonely planet. Par contre, je n'ai pas trop aimé qu'à l'intérieur de chaque partie de la région, il classe les lieux par ordre alphabétique, assez problématique dès lors où on souhaite se repérer clairement.

 

631338558

 

En ce qui concerne New York, le Geo Guide était un supplément à mon guide vert et mon Lonely Planet. Autant le dire d'emblée, partir avec 3 guides de voyage, ça ne sert à rien et c'est trop lourd dans le sac. Résultat des courses: il est resté à l'appartement la majorité du séjour. Pourquoi lui et pas les deux autres? Déjà parce que je suis habitué à feuilleter ses frères de voyage plutôt que lui. D'autre part, il n'apportait pas beaucoup plus d'explications sans en apporter forcément moins. Certes, il tente de se démarquer en donnant des adresses sympas mais j'ai retrouvé les mêmes bien souvent dans le Lonely planet. Et puis, contrairement aux deux autres, on a du mal à identifier ses coups de coeur. Si j'achète un guide, c'est justement pour être guidé. Et puis, en ce qui concerne New York, c'est le même problème que pour Michelin: la Big Apple s'arrête à Manhattan et Brooklyn, contrairement à Lonely Planet qui s'aventure dans les trois autres arrondissements, à savoir Staten Island, le Bronx et le Queens.

 

BILAN:

Ni nul, ni bon, il est presque au niveau du Lonely Planet et du guide vert mais quand on aime les deux autres, on a du mal à s'amouracher de lui. Il a au moins le mérite de proposer des randonnées et des adresses parfois orignales en prenant en compte les particularités de la destination comme "Où se croire dansle prochain film de David Lynch?" à New York. Mais on aimerait aussi qu'il prenne plus de parti pris et qu'il nous donne un peu ses "incontournables" même si je n'aime pas ce mot car j'ai contourné le MOMA par exemple. Mais on a du mal à trouver des activités réellement originales, même s'il y en a, un problème du en grande partie à la présentation. Par contre, c'est un guide en couleur beaucoup moin rèche que Le Routard par exemple.