La Belgique n'est pas le pays le plus sexy dans l'imaginaire des touristes. Et quand ils veulent s'y rendre, ils n'ont d'yeux que pour la Flandre. Connaissant l'aversion que les Flamands ont pour les Wallons, ces derniers ne vont pas vous encourager à faire un détour dans la région francophone. Mais si vous poussez vers l'est, vous risquez de subir l'enchantement de cette région verte, les Ardennes belges.

 

P7191009

 

 

P7190998

Comme tout le monde, je me suis dit qu'un petit week end en Belgique, ce ne serait pas le plus mémorable de mes voyages. Certes, d'autres destinations m'ont plus subjugué mais les Ardennes belges étaient loin de me déplaire. Elles sont déjà bien plus magiques que les Ardennes de notre pays. On les imagine peuplées d'elfes, de bonnes fées et les différents points de vue en haut des plateaux confirment cette impression quand lorsque vous sortez de la clairière, vos yeux s'étalent sur les plaines souvent ponctuées de ruisseaux. L'eau n'est pas d'un bleu limpide mais elle n'est pas opaque non plus et elle prolonge les reflets du vert des arbres. C'est un paysage enchanteur, hypnotisant qui l'est encore plus quand les châteaux forts surgissent de nulle part. A ce titre, le château de Bouillon, d'où est parti l'un des héros de la croisade, est le plus célèbre. Que ce soit à pied ou en suivant les itinéraires automobiles de votre guide Michelin, vous éprouverez un vrai plaisir, oubliant complètement que vous osez en prendre dans le plat pays. Les vallées vous lancent sur le tracé des rivières. L'Ourthe, la Semois se longent avec les chaussures de randonnée et je me suis mis à rêver un chercheur d'or dans le Far West américain alors que j'étais dans l'est wallon. C'est paisible et on y poserait bien sa tente. Pour ceux qui aiment vraiment l'eau, la Lesse se parcoure en kayak avec un courant fort où entre les arbres, on fait la rencontre de vaches qui s'abreuvent.

P7201054

C'est totalement nature alors? Oui et non car de petits spots touristiques urbains mais limités dans leur étalement vous feront ramener à la civilisation. Rochehaut, encore le long d'un cours d'eau, où clignotent sans cesse les devantures des fritures ou alors choisissez un restaurant plus chic. Mais la belle s'appelle Dinant où la Lesse a entaillé un plateau laissant la roche à nue d'où affleure une citadelle, certes prise 7 fois où les Wallons avoueront non sans humour qu'ils ne sont pas les meilleurs pour se défendre. Jusqu'à ce moment glacial où vous vous rendez au mémorial de Dinant qui commémore les plus de 600 fusillés par les Allemands lors de la Première guerre mondiale. Une brutalité gratuite sans aucune portée stratégique. On a d'ailleurs vite envie d'oublier que ça ait pu exister dans une région qu'on continuer à aimer. Et on se dit qu'on est bien bête de se dire avant de partir qu'un week end en Wallonie, c'était bien suffisant.