L'été, Istanbul peut vite devenir une fournaise. On prend tout ce qui passe chez les marchands ambulants pour se rafraîchir: de l'eau ou une glace qu'on va vite regretter car elle coulera sur notre main et nos doigts colleront désagréablement. De toute façon, ça ne règle pas le problème. On a chaud, on crève de chaud. On n'a pas envie de se taper une longue promenade sous ce cagnard. Alors, en plein après-midi, pour éviter de suffoquer, il y a un endroit sous terre qui est le plus frais de la ville. Mais vous devrez rester encore un peu sous le soleil pour y pénétrer car une file de touristes s'est déjà formée devant le guichet.

 

P8230620

 

  

 

P8230621

 Alors que Sultanahmet, le coeur de la vieille ville,  regorge de trésors ottomans, c'est une construction datant de l'empire byzantin restauré seulement en 1987 que je vous propose aujourd'hui de visiter. Pourquoi l'a-t-on surnommé le palais englouti alors qu'il ne s'agit que d'une citerne permettant d'alimenter la ville? Englouti par les eaux, ce qu'on comprend fort bien pour une citerne. Ainsi, ce souterrain est sombre mais surtout humide pour tout touriste qui en a marre de perler de sueur. Cette eau est stockée depuis le VIe siècle, à la demande de l'empereur Justinien, celui-là même qui avait ordonné la construction de la basilique Sainte Sophie. On voit donc la maîtrise de Constantinople sur la gestion de l'eau, une ressource qui a toujours fait défaut à la cité qu'elle que soit le nom qu'elle prenne. Elle fut utilisée pour le grand palais de l'empereur. Par la suite, les Ottomans ne la détruiront pas comme ils n'avaient pas détruit les églises d'ailleurs. Sauf qu'au lieu d'abreuver toute la ville, l'or bleu finit sa course désormais au palais de Topkapi, une ville dans la ville, siège de l'empereur. Il faut dire que Topkaipi, au délà de loger l'empereur et sa famille, des ambassadeurs, des janissaires et tout un harem de femmes prêtes à être cueillies, s'irradie de beauté avec la multiplicité de fontaines. Il fallait donc engloutir le sous-sol pour mieux nourrir la surface. 100 000 tonnes peuvent y être gardées.

 

 

 

P8230623

Mais en quoi une citerne serait un palais? Tout simplement parce que Constantinople, héritage de l'empire romain, dispose d'incroyables vestiges de cette époque et de nombreuses colonnes corinthiennes ou doriques, 336 au total de 9 mètres de hauteur, parquées dans l'eau se suivent et notre oeil a une impression d'infini. Parmi elles, l'une d'entre elles peut retenir votre attention. Surnommée la colonne des larmes ou colonne qui pleure, elle a été érigée en mémoire des esclaves morts pour la construction de la basilique Sainte Sophie. Quand elle est mouillée, elle donne l'apparence de fondre en sanglots. De plus, 2 curiosités, font sensation: des têtes de Méduse, cette femme à la chevelure de serpents qui vous pétrifient en un seul regard. Elles vont d'ailleurs être immortalisées dans le prochain film de Dan Brown. Ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas changé en pierre mais vous risquez d'être hypnotisé par son charme à tout jamais. Ce sentiment cumulé à la fraîcheur explique que de nombreux touristes adorent s'y terrer.

 

 

BON A SAVOIR:

- Le lieu est ouvert de 9h00 à 17h30 tous les jours l'hiver et l'été jusqu'à 18h30. Il n'ouvre qu'à 13h00 lors des fêtes religieuses et le 1er janvier.

- Les visiteurs étrangers payent plus cher que les Turcs, c'est à dire 20 TL, soit environ 6 euros.