Palmarès

2015: N°2 du top des villes

A la rencontre des quartiers qui montent

South Bank, Shoreditch, Greenwich, Hampstead ne sont pas les lieux les plus visités de Londres, en tout cas pas lors d'un premier voyage. Ils ne sont pas inconnus mais si vous n'y êtes allé qu'une seule fois, pas certain que vous y ayez mis les pieds. C'est donc ces nouveaux coups de coeur qui ont guidé mon choix de maintenir Londres à sa deuxième place. South Bank n'est pas une zone évitée et c'est plutôt celle qui monte. Ici, Londres a osé  faire d'une ancienne usine son musée d'art moderne: la Tate Britain dont le summum se trouve au sommet de l'édifice: Warhol côtoie Liechtenstein pour une explosion de couleurs sur les toiles du pop art. C'est à South Bank également que vous pourrez prendre de la hauteur sur la ville avec un tour de roue sur la London eye, un nouvel emblème qui rivaliserait presque avec Big Ben et Buckingham palace. Et si en marchant sur les quais, vous entendez des gens hurler un texte, ce sera surement les acteurs du Shakespeare's globe qui se livreront à de nouvelles pitreries. Le soir, quittez le quartier qui prend désormais des airs touristiques et sortez le week end à Shoreditch, un quartier encore populaire, bien gardé des Londoniens. Ici, les murs se tapissent de graffitis qui n'ont rien à envier de ceux des grandes villes américaines ou sur l'East side gallery à Berlin. C'est un endroit qui continue à faire du bruit très tard, ce qui est loin d'être le cas dans tous les quartiers de Londres, où on peut manger un bagel au saumon à une livre chez une famille pakistanaise à condition de bien vouloir faire la queue. Pour dessaouler de votre soirée à Shoreditch, éloignez vous des tentations londoniennes en prenant le ferry pour Greenwich et partez à la recherche du temps et du méridien dans le musée qui s'élève sur la colline. Enfilez vous une bonne tourte à midi avant de faire le tour du musée de la Marine. Après 2 jours intenses, il n'est jamais trop tard pour trouver un coin de calme dans une des métropoles les plus animées du monde. Certes, quand on arrive à Hampstead par Hillgate, on est d'abord surpris voire rebuté par tous ces mini quartiers disposés comme des enclos inaccessibles derrière les barrières. La joie des gated communities. On est loin de l'ambiance de Shoreditch. Mais sur la colline de Hampstead sur laquelle les chiens des bourgeois courent à en perdre haleine, vous jouirez pas d'une belle vue sur Londres où la pointe de la Shard Tower est en passe de crever le ciel. C'est le Londres vert, une couleur pas anecdotique pour les Britanniques qui ne font pas la distinction entre ville et campagne. 3 jours, c'est peut-être trop court mais je vous laisse programmer le reste si vous souhaitez prolonger votre séjour en 2016.

 

P3260138

 

 

Pourquoi y aller en 2016?

- pour découvrir les nouveaux quartiers dont je vous ai parlés

- parce que Londres se métamorphose d'année en année

- pour faire plein de shopping au Camden Market

------------------------------------------------------------------------

Dans l'actu:

- Tout le monde en parle. Londres a un nouveau maire. Il s'appelle Sadiq Khan et est d'origine pakistanaise. Ce travailliste est le premier maire musulman de la ville même si le premier maire de Londres n'a été élu qu'en 2000. Il faut aussi savoir qu'il ne gérera pas la City qui a son propre maire. Mais c'est tout un symbole: celui de l'intégration dans une ville hyper cosmopolite. Ce qui l'a fait élire: l'accès aux nouveaux logements pour les Londoniens, baser le loyer des logements sociaux sur les revenus moyens bienvenue dans un contexte de gentrification, le gel des transports publics pendant 4 ans, très bien accueilli aussi car ils sont bien plus chers qu'à Paris. Telles sont ses promesses de campagne. Pour sa première apparition publique, il a décidé de se rendre à une cérémonie qui rend hommage aux victimes de l'Holocauste. Une politique de l'ouverture.

Afficher l'image d'origine

--------------------------------------------------------------------

Mon top 5:

1) Camden Market

2) la tour de Londres

3) Imperial war Museum

4) Cathédrale Saint Paul

5) Abbaye de Westminster

---------------------------------------------------------------

A vos agendas:

- Le 28 et le 29 août, on pourrait confondre Londres et Rio. Pour voir des femmes aux seins à peine voilés, des plumes qui dansent et des couleurs par milliers de teintes, il faudra vous rendre à Notting Hill. Dans ce quartier embourgeoisé, les immigrés carribéns ont gardé leur tradition et même s'ils n'ont rien à voir avec le Brésil, leur sens de la fête saura vous entraîner.

Afficher l'image d'origine

----------------------------------------------------

La bonne adresse:

- La veille à Londres, j'étais bien content de m'être offert un bon bagel au saumon à 1,50 livre dans une boulangerie pakistanaise de Shoreditch car lorsque je suis allé à l'Oxo Tower, j'en suis ressorti avec 114 livres pour deux et je n'étais allé que du côté de brasserie. Certes, c'est cher mais ça vaut vraiment le coup. Les plats sont simples à la base mais élaborés dans vos assiettes, les vins d'Amérique du Sud vous chatouillent le sens gustatif et vous en prenez plein la vue. Car ce monument à la pointe Art Deco cachée par les immeubles encore plus grands de South Bank vous permet de jouir d'une des plus belles vues sur la Tamise où de loin le Millenium Bridge mène vos yeux à la silhouette de la cathédrale Saint Paul. C'est aussi un endroit idéal pour prendre un cocktail où les prix ne sont toujours pas donnés.

P3270331

-----------------------------------------------------

L'activité à ne pas manquer:

- Oui, c'est la grosse attraction touristique, oui ça prend une heure de queue et oui c'est très cher (21,20 livres et vous pouvez réserver une capsule pour 2 en amoureux à partir de 380 livres) mais la London eye, la Grand roue, devient vite un incontournable car elle vous offre des perspectives inédites sur la ville. Vous en seriez presque à toucher Big Ben du bout des doigts.

P3260108

---------------------------------------------------

A venir:

- Les projets fleurissent à Londres et ce n'est pas rien de dire qu'on la redécouvre chaque année ou à chaque saison. Voulant être la rivale de New York et Dubai avec les 200 tours en projet, c'est surtout celui de Nine Elms qui a retenu mon intérêt. Plus grand chantier urbain d'Europe, il s'étend à perte de vue le long de la Tamise. Il se construit autour d'un bâtiment emblématique car figurant sur la pochette de l'album Animals des Pink Floyd: la Battersea power station, l'ancienne centrale électrique laissée de côté car bien loin des réseaux de transport. En 2020, 2 nouvelles lignes de métro devraient y converger et tout autour s'implanteront pas moins de 18 000 logements et le quartier devrait générer la création de 25 000 emplois. Cependant, ce projet de "Dubai sur la Tamise" dont l'un des acteurs est le célèbre Frank Ghery, ne fait pas l'unanimité puisque les nombreux logements sont essentiellement de luxe et devraient accueillir de nombreux étrangers, la population locale se sentant lésée. Londres n'a toujours pas fini de de rêver en grand.

Afficher l'image d'origine