Après "Les disparus", voilà son contraire. Voyage vers le futur vous permet d'anticiper les destinations de votre avenir. Que ces endroits soient connus ou encore confidentiels, ils vont connaître un regain d'intérêt dans quelques temps grâce à leurs nouvelles réalisations. Chaque mois, ce sera l'occasion de faire un zoom sur une métamorphose, qu'elle soit pérenne ou éphémère.

 

Destination: Bordeaux

Date programmée:  Juin 2016

Il ne faut parfois pas aller très loin pour découvrir la nouveauté. Cette fois, nous restons dans notre pays et nous allons lui rendre hommage à travers une de nos identités. Le vin français est réputé à travers le monde et aujourd'hui, même les Asiatiques attendent avec impatience le beaujolais nouveau (jusqu'à en prendre des bains). Ne vous méprenez pas, il en existe déjà des musées consacré à ce sujet en France, à Paris notamment. Mais cette fois, ce musée n'est pas là pour auréoler la production française mais pour retracer l'histoire du vin à travers l'humanité. Il s'agit donc d'un projet à vocation universelle. Et quel endroit meilleur que Bordeaux à travers le monde? On aurait pu choisir l'Alsace réputée pour ses vins blancs, le Val de Loire, la Bourgogne ou le Languedoc. Les endroits ne manquaient pas dans la patrie au drapeau tricolore mais le bordelais est l'incarnation plus que jamais du vin français, une région viticole qui produit des rouges exquis. Peut-être qu'un sommelier ou un même un très grand amateur me jetterait la première pierre après ces propos. Car même si j'en consomme, je ne suis pas un spécialiste du vin et c'est bien pour ça que ce musée m'intéresse. J'aime apprendre.

CCV-gp

Un musée tout en rondeur

Ce musée mobilisera l'histoire mais aussi la géographie, l'oenologie et l'ethnologie. Car le vin est au coeur de multiples sociétés. Aujourd'hui, la France et l'Italie ont des concurrents sérieux qui se logent en Californie, à la Rioja, Afrique du Sud, Chili ou Argentine. Sans en oublier d'autres plus discrets. Ca fait quand même 5500 ans que le vin est au coeur de la vie des Hommes et qu'il est l'objet de civilisations. Le vin fait la distinction entre Romains et Gaulois dans l'Antiquité, les premiers le coupant à l'eau tandis que Jules César ne comprend pas que les Gaulois le boient pur. Imaginez aussi qu'à l'époque, l'eau n'était pas potable dans la plupart des contrées. Boire du vin sauvait donc la vie au quotidien. Je pense que ce seront des aspects traités dans les 20 salles thématiques. Et n'oublions pas que des épisodes mythiques ont un lien avec le vin: Jésus n'aurait-il pas changé l'eau en cet excellent breuvage? En parlant de religion, remontons encore plus avant que l'époque romaine. Les Grecs n'avaient-ils pas un dieu du vin? Il est aussi l'objet de partage: celui du banquet athénien ou celui des réconciliations pour ratifier la paix. Le vin n'est donc pas un sujet sorti de nulle part pour rameuter des touristes.

A-bord-02

Le vin, un produit chargé d'histoire

La forme du bâtiment est quant à elle audacieuse. Les courbes sont l'identité de ce bâtiment car elles sont là pour évoquer la rondeur et l'âme du vin qu'on aime faire tournoyer dans son verre afin d'en distinguer la belle couleur avant de l'humer. En parlant de sens, le vin mobilise la vue, le goût et l'odeur. Là encore, la Cité des civilisations du vin ne l'a pas laissé de côté.  Ce musée interactif fera appel à tous les sens. Vous ne risquez pas de vous ennuyer. Bordeaux ne s'endormira pas cette année, elle qui a été désignée meilleur destination européenne de 2015, qui a été inscrite à l'UNESCO en 2007 et qui a quand même accueilli 5 millions de visiteurs en 2014.  Et en 2017, elle ne sera plus qu'à 2 heures de Paris. Sans prendre de parti pris politique, on peut quand même dire qu'Alain Juppé a fait du bon boulot. Espérons quand même qu'après ça, la France n'aura pas l'idée d'ouvrir un musée du fromage car là mes sens apprécieront beaucoup moins.

Une maquette du futur éco-quartier des Bassins flots, avec le Centre du vin au premier plan.

 

Un musée sur les flots