Point de Médicis aujourd'hui. Une autre famille est à l'honneur. Les Strozzi? Non. Les Pazzi? Encore moins ces traîtres. Les Brancacci sont beaucoup moins connus. Et leur chapelle est surement plus renommée. Mais pas sûrs que vous la connaissiez car rarement mise en avant dans les incontournables de Florence. Il est en effet difficile de se frayer un chemin entre Duomo, Palazzo Vecchio, Ponte Vecchio, galerie des Offices et le David. Et la chapelle Médicis (article ici) où Michel Ange a apposé son nom semble lui voler la vedette dans ce genre de bâtiment. Cet article a pour but de réparer l'injustice.

P8170049P8170045

Quand on croque le fruit défendu, on a la honte et on chiale après

Pourquoi dans le top 10? Un des nombreux trésors de l'Oltrarno

J'avais déjà déclaré ma flamme dans le Florence In (à lire ici) à l'Oltrarno. Car passé le Ponte Vecchio, on en oublie qu'il y a l'autre rive de Florence. Est-elle plus authentique? Ce n'est pas vraiment la question mais elle est en tout cas moins bondée et au moins aussi intéressante. Au mieux, messieurs dames les touristes daigneront franchir les portes du Palazzo Pitti et se promener dans les jardins Boboli. Après avoir fait quelques amplettes, peu auront pas le courage de monter la colline jusqu'à la Piazza Michelangelo. Alors, vous imaginez bien qu'une chapelle perdue dans une Florence quasi déserte, n'est pas sur leur liste des choses à faire, d'autant si vous êtes en plein tour d'Italie et que vous ne soyez que 2 ou 3 jours dans la cité de la Renaissance. Conclusion: vous serez bien tranquille dans la chapelle Brancacci.

 

P8170057

La vie de Saint Pierre plaquée au mur

 

Cette chapelle est un bijou de la Renaissance et je ne vous dis pas ça juste pour me la jouer: "il est des joyaux cachés à Florence". Les historiens de l'art reconnaissent l'immense talent des 3 peintres qui se sont attelés à la tâche. C'est Piero di Piuchivese Brancacci, un riche drapier, plus précisément négociant en soie depuis qu'on a piqué le secret aux Chinois, qui commande cette chapelle pour honorer le saint dont il porte le prénom. C'est pourquoi il y aura du Saint Pierre en veux tu, en voilà, sur les murs. Mais c'est son neveu qui en 1424 commande la décoration de la chapelle. Et comme on est à Florence, on décidera d'une fresque. Nous sommes ici une quarantaine d'années avant l'arrivée de Léonard de Vinci dans la ville, dans une Renaissance qui il faut le rappeler a précédé Raphaël et Michel Ange qui sont les enfants de ce mouvement et non pas les précurseurs. Ce fut d'abord Masolino da Panicale qui peint 3 paneaux dont la Tentation d'Adam et Eve, ici sereins et dont la perspective n'est pas maîtrisée. Mais c'est la peinture de Masaccio qui m'a le plus marqué et c'est aussi celui qui a peint le plus. Sans expliquer tous les épisodes de la vie de Saint Pierre qu'on vous expliquera lors d'une visite avec un fasicule, c'est le travail de l'ami de Donatello et Brunelleschi qui me passionne. Sur un même pan de mur, il exploite 3 épisodes de la porte de Capharnaüm, ce qui permet de gagner en espace. Le collecteur d'impôt, sur le mur de votre gauche, réclame le paiement à Jésus qui désigne à Pierre le poisson dont la bouche renferme une pièce d'argent au centre. Pierre va la chercher à gauche et le remet au collecteur à gauche. C'est une réelle dynamique qui se met en place. On s'aperçoit aussi que le voyage à Rome l'a profondément marqué. Ici, les lourds drapés font penser à ceux des statues antiques alors qu'avec l'aide de son ami Brunelleschi, il maîtrise bien l'art de la perspective. Mais regardez l'Adam et Eve de Masaccio, bien loin de la représentation de Masolino di Palicane. Ici, chassés du paradis, Adam est mort de honte tandis que l'expressivité d'Eve ne masque pas son désespoir. Et elle est laide. C'est peut-être bien avec cette oeuvre que commence la Renaissance à Florence: on prend comme thème un sujet biblique pour mettre l'Homme au coeur de l'art. Après sa mort, à l'âge de 27 ans (lui aussi fait partie du club des 27), c'est Filippino Lippi qui achève le travail en 1481, soit 30 ans après. Saint Pierre voyait ainsi sa vie reconstituée. Comme son maître Botticelli, il se représente sur un de ses paneaux, regardant droit dans les yeux le spectateur. Et lors de l'incendie au XVIIIe siècle qui ravagea la chapelle, les fresques furent épargnées. Un signe divin? 

P8170051P8170050P8170052

Le maître Masaccio

Bon à savoir:

- Tarif: 6 euros/ 4,50 euros, tarif réduit.

- Horaires: 10h00-16h30 lundi et du mercredi au samedi, 13h00-16h30 le dimanche.

- La chapelle se situe dans l'Oltrarni sur la Piazza del Carmine.