Nos Anciens ont eu des privilèges que nous n'aurons jamais. Même si le tourisme s'est démocratisé, qu'on voyage plus et qu'on visite plus que nos parents et nos grands parents, il y a des choses qui nous sont à jamais inaccessibles: des oeuvres qui pour maintes raisons se sont évaporées dans l'espace temporel. Ces oeuvres, je les exhume le temps d'un article afin de vous mettre dans la peau d'un ancien voyageur, celui qu'on envie mais contre qui on ne peut rien faire car aujourd'hui il n'est que poussière ... comme ces monuments. De la construction à la destruction, je vous raconte tout.

 

Le disparu du jour:

LE CHATEAU DE MADRID

madrid

 

Une des nombreuses gravures du château de Madrid

 

Pour qui?

Qui est le plus grand bâtisseur de châteaux dans l'histoire des rois de France? François Ier bien sûr, celui qu'on appelle aussi le souverain de la Renaissance. Bien sûr, il se trouve aux abords d'une forêt puisque la passion de ce barbu était de traquer le gibier avec sa petite bande. D'ailleurs, je le répète encore une fois sur mon blog, l'Ile de France ne manque pas de forêts comme le prouve l'exemple de Fontainebleau. C'est pourquoi il est criticable de n'associer ce roi de France qu'aux châteaux de la Loire, sachant le peu de temps qu'il y a passé: 462 nuits à Amboise contre 1010 à Saint Germain en Laye par exemple. Nous ne connaissons pas le nombre exact de nuits passées au château de Madrid mais on sait qu'il se situait dans la forêt de Boulogne près de Paris. Construit en 1527, il démontre qu'après la défaite de Pavie en 1525 et la capture du roi jusqu'à Madrid précisément (qui au passage est une honte totale car ça n'arrivait presque jamais), n'ont pas arrêté sa politique de grands travaux. En dehors du fait que le château puisse donner lieu aux activités de chasse, il montre aussi que le bon roi François voulait renouer avec son peuple. C'est la raison pour laquelle il construit ce château près de la capitale. Quant au nom de Madrid, il reste un mystère. Le château était appelé au préalable "château de Boulogne". Certains affirment pour l'anecdote que lorsque les courtisans ne voyaient plus le roi, ils riaient en disant que c'était parce qu'il était retourné à Madrid. A vous de vous satisfaire ou non de cette anecdote. Mais ce qui est certain, c'est que même si Romorantin fut un projet avorté, celui de Madrid fut mené jusqu'au bout.

 

François Ier, celui qui avait réussi à se faire capturer

Pourquoi était-il si exceptionnel?

Le château de Madrid avait de grandes similitudes avec Chambord: un château de chasse occupé par des logis tous semblables. C'est le premier château en France à s'être inspiré d'une villa italienne. En effet, ici les pièces étaient disposées de manière symétrique et les escaliers étaient droits et rampes sur rampes alors qu'en France, les escaliers en colimaçon de la période gothique étaient de rigueur. J'avais entendu également que le premier escalier italien serait celui d'Azay le Rideau. Mais ce qui n'était qu'une villa prenait des proportions immenses: 79 x 31 mètres, soit plus que le donjon de Chambord). Les loggias étaient sur tous les côtés et elle possédait 5 niveaux habitables. Mais ce qui fit sa renommée sont les terres cuites émaillées de Girolamo della Robbia qui encadraient les baies, les écoinçons, les colonnes et les frises. L'influence italienne était donc fortement marquée dans ce palais royal. 

 

Pourquoi a-t-il disparu?

Après François Ier, Catherine de Médicis et Charles IX en firent une résidence privilégiée et jusqu'à Louis XIII, on le fréquenta. Sous le règne de Louis XVI, il était dans un triste état, délabré et abandonné. C'est sous la Révolution qu'on décida de lui porter le coup de grâce en le démolissant.