J'ai pris pour habitude d'emmener dans mes bagages un guide vert et un Lonely Planet car je trouve qu'ils forment un bon équilibre entre culture et aventure. Je ne vais pas rappeler pourquoi j'aime les deux, l'ayant déjà fait dans des articles précédents de cette rubrique "Jamais sans mon guide". Mais cela faisait bien longtemps que je n'étais pas partie avec les Lonely Planet en quelques jours. N'existant pas une version classique Lonely Planet Milan et les lacs, c'est sur la version light que j'ai du me rabattre et je ne suis pas réellement déçu.

lonely_planet_-_guide_-_los_angeles_en_quelques_jours

Si l'envie vous prend de passer un week end à Los Angeles

Le premier avantage, c'est son format, bien plus facile à caser dans un sac contrairement à un Lonely Planet classique. En plus, il ne coûte que 8,99 euros et je pense que c'est le même prix pour chaque endroit alors qu'il varie pour les classiques en fonction du contenu ou de la destination. Finalement, même si vous n'aurez pas tous les détails qu'on aime d'habitude chez Lonely Planet, c'est peut être plutôt pas mal, une occasion d'élaguer pour aller droit à l'essentiel des meilleurs restos, magasins et des endroits "Où prendre un verre". De plus quelques balades sympas sont proposées en fonction de thèmes ou de quartiers. Et j'apprécie aussi cette rubrique 100%, une façon de vivre la ville de ses habitants. Pour moi, ce sera le Milan des Milanais (endroits où manger, parcs où se reposer ...). De plus, c'est bien délimité par quartiers avec les incontournables en laissant tomber le reste qui peut être intéressant mais ce type d'ouvrage n'est pas réservé aux longs séjours mais plutôt aux longs week end. Et par rapport au format classique, il y a de la couleur partout, ce qui donne un aspect beaucoup moins rêche au guide. Par rapport aux anciennes versions, quelques rubriques ont disparu, celle s'intéressant aux adresses gays notamment. Je pense prendre cette version plus souvent pour les longs week end sans négliger sa grande soeur. Et vous avez le choix car la liste des destinations concernées par cette collection ne cesse de prendre de l'ampleur.