Hambourg, 3e port européen derrière Rotterdam et Anvers. Peut-être pas aussi gigantesque qu'un port chinois mais assez énorme tout de même. Ne vous méprenez pas, bien qu'on associe la grande ville d'Allemagne du Nord à la mer du Nord, elle en est quand même éloignée de 100 kilomètres. Les tours en bateau sont possibles mais sachez d'ores et déjà que vous circulerez sur l'Elbe.

P7070339

Hambourg, 3e port d'Europe

Pourquoi dans le top 10? Au plus près des porte conteneurs

Hambourg n'est pas la ville la plus jolie d'Allemagne à mes yeux mais certainement l'une des plus vivantes et une de celles qu'on peut ranger dans la catégorte laboratoire urbain et ville du développement durable à l'instar d'Amsterdam et Fribourg en Brigsau. C'est son port qu'elle a su réhabiliter, une partie de celui-ci ne pouvant plus accueillir les gros tonnages. Ainsi, c'est à Landugsbrücken que démarrent les bateaux. Les compagnies s'équivalent et comptez une vingtaine d'euros par personne. Le tour dure une heure et demie et la visite se fait exclusivement en allemand (en même temps, le guide parlait avec une telle monotonie que je ne l'aurais pas écouté plus de 5 minutes quoiqu'il en soit).

 

P7070322

Vous ne descendrez pa le Mississipi

 

C'est en 2 parties que s'effectue la visite. Vous entrerez d'abord dans Speicherstadt avant d'avoir découvert avec étonnement des bateaux un peu clinquants comme ceux qu'on utilise pour descendre le Mississipi ou encore la salle de spectacles qui reçoit la comédie musicale sur le Roi lion. Speicherstardt est un endroit magique inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO cette anné (d'ailleurs, il a intégré cette liste le jour de mon arrivée). Il s'agit d'anciens entrepôts essentiels dans l'activité portuaire. Vous défilerez donc sous les ponts et entre ces bâtiments imposants de brique rouge qui abritent aujourd'hui surtout des musées, des marchands de tapis iraniens et aussi une maison de thé où je vous conseille de vous approvisionner.

 

P7060048

Speicherstadt au patrimoine de l'UNESCO

 

Après avoir fait marche arrière, on quitte Speicherstadt pour vraiment pénétrer dans l'Elbe, un accès privilégié vers la mer du Nord qu'on apercevra jamais. Là, les bâtiments sont modernes et ont dit non à un port sale et moche. Pourtant, le clou du spectacle était de passer devant ses porte conteneurs, cargots géants essentiels à nos ravitaillements, qui ont effectué des kilomètres de traversée depuis l'Asie. Tout est géant ici même ces caisses appelées conteneurs et je tentais de deviner tant bien que mal ce qu'elles pouvaient contenir. Ici, les Hommes sont absents ou presque. On peine à imaginer que seulement une dizaine traverse les mers sur ces monstres marins. Tout semble être contôlé par ordinateurs: les grues portant les conteneurs comme les camions sur lesquels ils sont déchargés avançant grâce à des capteurs qui émettent des signaux au sol. Une balade sur fleuve qui nous fait sentir bien petit.

 

P7070340

 Au plus près des géants des mers