Palmarès:

2014: N°2 du top 10 des villes

2 petites places de perdu cette année mais cela n'empêche pas Florence de rester une ville très chère à mon coeur. A l'instar de villes comme Bruges par exemple, Florence peut faire figure de ville musée où tout doit rester intacte. Alors qu'elle était la précurseuse de la Renaissance au XVe siècle, elle semble avoir ôté toute envie d'innovation et conserver un patrimoine vieux de 600 ans. En effet, figée dans ses pierres aujourd'hui, il ne faut pas oublier qu'elle a été un moment la faiseuse de mode. Rome, Sienne, Milan ou même les châteaux de la Loire lui ont beaucoup copié. La coupole de Brunelleschi sur le Duomo n'est pas has been et reste l'un des plus beaux joyaux architecturaux en Europe et dans le monde. Florence et l'art, c'est une histoire d'amour, et il n'y a pas meilleur témoin que la piazza della Signoria où un festival de statues (quelquefois des copies) sculptent la plus belle anatomie de l'être humain devant le Palazzo Vecchio, siège des Médicis, famille régnante de la ville. Les artistes se sont pressés à Florence: les tableaux de Giotto, Botticelli et même de Léonard de Vinci se dévoilent devant vous à la galerie des offices tels des privilèges après avoir du batailler dans la longue queue devant le musée. Michel Ange a pu y exercer l'art dans lequel il excellait et qu'il plaçait au dessus de la peinture. Ainsi, le David ou les tombeaux des Médicis sont des oeuvres à couper le souffle. Ghirlandaio, moins connu a réalisé un travail d'orfèvre sur une des portes du baptistère. Sans oublier la profusion de palais, le Ponte Vecchio ... Sachez que l'histoire est partour à Florence et qu'à chaque rue, vous ferez un voyage dans le temps. Il y a des musées à ciel ouvert et Florence en fait partie. Quelque chose me dit qu'avec mon voyage cet été, la ville devrait retrouver le top 3 l'an prochain.

 

SAM_0040

 

Le Marzocco veille sur Florence

 

Les 3 points forts:

- les palais

- les sculptures de Michel Ange

- les maîtres de la peinture de la Renaissance à la galerie des offices

 

Le point rouge:

- la longue file d'attente devant la galerie des offices (si vous ne réservez pas, armez vous de patience. Vous passerez surement 3 heures dehors car on laisse entrer les gens au compte goutte.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A retenir:

- Le combat des titans: Léonard de Vinci et Michel Ange se sont affrontés en peinture sur les murs du palazzo Vecchio en réalisant une oeuvre sur un côté chacun. Cependant, l'oeuvre de Vinci a été recouverte par la suite et les Florentins ne veulent pas tenter de détruire l'oeuvre dessus.

- Galilée, le scientifique qui a dit que la Terre tournait au soleil n'est pas né à Florence mais y a passé du temps. Sa lunette astronomique se trouve dans le musée Galilée.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce que j'ai déjà fait:

Ce qui est top:

- le Duomo

- le baptistère

- la gallerie des offices

- la piazza della signoria

- le palazzo Vecchio

- la chapelle des Médicis de Michel Ange

- Santa Croce

 

SAM_0178

 

Florence, ville de la Renaissance

 

Ce qui est intéressant:

- le palazzo Strozzi

- San Lorenzo

- le palazzo Pitti

Ce que j'aimerais faire:

- le Campanile

- Museo Nazionale del Bargello (oeuvres de Donatello et le célèbre David de Michel Ange)

- la Cappella Brancacci

 

La Cappella Brancacci, une des nombreuses chapelles de Florence

-----------------------------------------------------------------------------------

A vos agendas:

- le 5 avril 2015, il scoppio del Carro devrait vous faire exploser de joie. En effet, lors d'une procession religieuse comme les Italiens l'aiment tant, Florence pare ces habitants de la mode de la Renaissance. Le cortège doit garder la flamme sacrée de l'église San Miniato. Le char est tirée par des boeufs blancs et celui-ci est recouvert de fleurs. A la fin, une colombe met le feu au char qui explose. Un feu d'artifice de bonheur.