Ce n'est pas Amsterdam ou Venise, c'est sur mais les canaux de Bruges ont permis de dessiner le plan de la ville. On aime traverser les petits ponts, observer les cygnes de la malédiction (voir article ici) et les touristes se laissent facilement tenter par un tour de bateau dans un français plus qu'approximatif.

 

P2140040

Les canaux, l'atout tourisme de Bruges

 

Pourquoi dans le top 10? La très petite Venise du Nord

A force de traîner dans le centre historique, on en oublierait presque que Bruges est non loin de la mer et que le port de Zeebrugge est l'un des plus performants d'Europe. Au Moyen Age et très tôt, un canal maritime avait été creusé pour mener aux remparts. Tout cela grâce à un raz de marée au XIIe siècle qui créa un bras de mer. De cette catastophe, Bruges en tira beaucoup d'avantages. En effet, il permit de relier Damme à la mer du Nord. Bruges qui allait devenir par la suite un grand centre textile et organiserait une des foires les plus fabuleuses d'Europe profitait donc de cet outil de navigation qui la menait jusqu'aux ports de Damme, Hoeke et Monnikenrede. Il ne faut pas croire que de grands navires entraient dans la ville. En effet, les marchandises étaient déchargées à Damme et entraient à Bruges à l'aide de petits bateaux. En effet, les canaux étaient peu profonds et les risques d'ensablement étaient nombreux. Dès lors, les marchands se frottèrent les mains et distribuèrent leur laine dans toute l'Europe et au delà au grand dam des Anglais. Par effet domino, la ville allait donc voir sa population croître.

 

P2140089

De belles maisons le long des canaux

 

Entre 1600 et 1800, on perça de nouveaux canaux mais la situation avait changé. Les risques d'ensablement grandissaient. Bruges avait déjà perdu la première place de ville commerciale du Nord au profit d'Anvers puis par la suite d'Amsterdam mais ce nouveau réseau jusqu'à la mer lui permit de se relancer. Tout autour d'eux et dans le centre se construisaient de nouvelles maisons. Adieu le bois, bonjour la brique. Les incendies avaient déjà ravagé la ville et on ne voulait surement pas laisser le feu la consummer. Ce réseau permit à Bruges de relancer son activité commerciale mais de façon beaucoup plus modeste. Cependant, au XIXe siècle, à cause de l'envasement des canaux et la ville fut écartée de la Révolution industrielle, ce qui l'appauvrit considérablement. Les Brugeois comprirent par la suite que ce sont le patrimoine qui allait la sauver de cette léthargie. Et aujourd'hui, bien qu'ayant une autre fonction ont permis d'ouvrir un nouvel âge d'or.

 

P2140044

 

N'oubliez pas le tour en bateau

 

Aujourd'hui, vous pouvez donc monter dans les embarcadères qui vous permettront de découvrir la ville par l'eau, prendre de superbes photos des maisons qui bordent les canaux et le meilleur, c'est encore de le faire de nuit avec les illuminations. Tous les 5 ans, dans la deuxième moitié du mois d'août, la fête des canaux bat son plein et des spectacles divisés en plusieurs tableaux se déroulent sur des embarcations. L'une des plus belles fêtes de Belgique. Toutefois, pour la prochaine édition, il faudra revenir en 2018.