La région Nord Pas de Calais n'est pas la plus visitée de France (même si c'est loin d'être la dernière). C'est ainsi qu'Arras n'est pas sur le chemin de traversée des touristes sauf peut-être au moment du Main Square festival début juillet qui a lieu dans la citadelle. Après que les guitares et les micros sont rempilés, la ville retombe dans une certaine léthargie, exceptée à Noël où elle se pare de mille lumières à l'occasion du marché de Noël.

 

PC140200

 

Au marché de Noël, on n'oublie pas Arras

 

Pourquoi dans le top 3? Arras tente de créer l'événement

Je passerai outre ces événements annuels que les gens connaissent grâce à la publicité et à ces moments là, il est vrai qu'Arras grouille de monde et est tout sauf oubliée. Mais le reste de l'année, sans tubes de rock et sans les chocolats de Noël, les places sont vides, la nuit n'est pas folle et je peux vous le certifier y ayant vécu mes deux premières années d'étude (au moins, cela permet d'être studieux).

 

Arras, c'est aussi une grande ville patrimoniale qui a souffert lors de la Première guerre mondiale où les soldats se sont cachés dans ses sous-sols dont des guides organisent des visites aujourd'hui, encore plus à l'occasion du centenaire. Arras est une ville qui intéresse beaucoup l'Unesco et crée encore plus l'événement touristique chaque jour avec ses inscriptions. La citadelle entre ainsi dans le réseau des fortications de Vauban inscrites sur la liste du patrimoine mondial (celle d'Arras a été construite entre 1668 et 1672 en même temps que celle de Lille qui elle n'y figure pas) et c'est là où les basses du Main Square festival sont venues s'installer, le site offrant une excellente acoustique. Comme un coup de poker, Arras s'est engouffrée dans une autre liste de l'Unesco, celle des beffrois de Belgique et de France, ces tours imposantes voulant faire montre de l'indépendance de ces villes marchandes. Désormais, elle voudrait aller plus loin et inscrire ses deux places, les joyaux de la ville complétement anéanties par la Première guerre mondiale. La Grande-Bretagne, les villes de Marseille et Philadelphie ont apporté l'aide financière nécessaire pour qu'elle soit remise à neuf. Pour le moment, je n'ai pas trouvé si le projet avait abouti ou non mais cela ne vous empêche pas de scruter les moindres détails des maisons des marchands qui ont toutes une particularité.

 

PC140185

L'Unesco aime Arras

 

En ce moment, Arras a aussi noué des liens et signé un contrat avec Versailles et propose sa deuxième exposition pendant un an et demi (c'est assez rare qu'une exposition temporaire soit aussi longue). Après le succès de "Roulez Carosses" en 2010, cette année "Versailles vous fait la cour" à l'abbaye Saint Vaast. Pour l'avoir fait, elle vaut vraiment le coup et j'ai été fasciné par les éclaircissements apportés pour les fontaines et je n'avais pas saisi à quel point leurs metteurs en scène étaient des artistes. 3 autres expositions sur Versailles doivent clotûrer le partenariat. 3 autres bonnes raisons pour ne plus l'oublier.

 

SAM_4221

Versailles, l'invité d'honneur d'Arras