Si je vous demandais de me citer pour ceux qui sont loin de la frontière belge une ville du plat pays, vous n'auriez pas eu de difficultés. Ce serait plus corsé si je vous interrogeais sur le nom d'une ville wallone. Et peut-être même que la plupart d'entre vous n'ont jamais entendu parler de Mons. Pourtant, cette année, c'est la capitale européenne de la culture.

P1240027

Le seul beffroi baroque d'Europe a terminé son opération ravalement de façade

Pourquoi dans le top 10? La culture pour sortir de l'oubli

Je me suis donc rendu à la cérémonie d'ouverture de ce grand événement qui s'étalera sur un an et partagera la vedette avec Plzen en République Tchèque. Je ne m'attendais à pas grand chose. J'en suis ressorti complétement soufflé par une ville qui ne m'avait fait aucune promesse et qui a réussi à surpasse la fête des Lumières de Lyon à laquelle j'avais assistée un mois auparavant. Mons, c'est d'abord une belle place avec un bel hôtel de ville dans la lignée des villes belges. C'est aussi un beffroi, le seul beffroi baroque de Belgique magnifiquement retouché pour l'occasion. C'est aussi la collégiale Sainte Waudru qui à l'intérieur renferme le car d'or, le seul car d'apparat encore en fonction lors des processions. C'est tout cela que la ville a besoin de faire découvrir. 100 000 visiteurs ont en tout cas été conquis et certains comme moi reviendront surement.

 

P1240067

Un concerto de public dans quelques instants


Revenons sur la cérémonie d'ouverture du 24 janvier. Rassurez vous, certaines installations resteront toute l'année comme ces magnifiques statues grillagées dans les jardins du beffroi. Leur illumination est franchement réussie. Vous aurez aussi l'occasion de voir des pots en feu qui forment un spectacle chaleureux proche de l'enfer. J'ai aussi pu assister à deux spectacles immémorables: le concerto du public dans une église dont j'ai oublié le nom où après un formidable concert de saxophone, de xylophone et après la prestation d'une chanteuse à la voix puissante, le chef d'orchestre nous guidait, nous qui avions pour instrument ... une cloche. Un moment magique et de partage qui nous a tous rassemblés. Et puis il y a eu ce formidable spectacle sur la place où des échasseurs gonflaient leur costume pour devenir des ballons géants prenant la forme de gros bonhomme. Puis ces ballons prenaient des formes diverses et variées (dirigeables, oiseaux ...) avant d'emporter l'accordéoniste dans les airs. Mons était gonflée à bloc pour réussir cette soirée.

 

P1240093

Lâchers de gros ballons sur Mons

 

Du 27 mai au 7 juin 2015, ce sera l'occasion idéale de découvrir Mons et son esprit festif pour ceux qui ne la connaissent pas. A ces dates, c'est la ducasse de Mons où se mêlent les processions avec la châsse de Sainte Waudru et du car d'or avec des jeux. L'un des jeux les plus célèbres consiste à reconstituer le combat entre Saint Georges et le dragon. La cérémonie est très longue et ritualisée et bien sur, la victoire revient à Saint George à la fin. Il y aurait tellement à dire sur cet événement car je ne vous explique pas le dixième de ce que c'est. J'aurais peut-être l'occasion de le faire dans un autre article car je retournerai cette année dans cette ville qui m'a complétement séduit.