C'est donc au soleil le long de la Méditerranée que j'ai élu la plus belle route d'Europe. Le passager sera ravi de pouvoir photographier ses paysages et peut-être prendre au vol un gros citron, nécessaire pour la fabrication du limoncello. Le conducteur trouvera le trajet épique avec ses virages serrés mais surtout à cause de la conduite très nerveuse de nos homologues italiens qui usent du klaxon comme d'une nouvelle langue vivante.

 

SAM_5766

La vue de Ravello

 

Pourquoi n°1? L'endroit où on entend les sirènes

La côte amalfitaine qui est aujourd'hui aussi une route goudronnée a nourri les mythes de l'Italie. On raconte que c'est à cet endroit précis que les dieux de l'Olympe venaient écouter le chant des sirènes. Les bruits que vous entendrez vous seront beaucoup plus nasillards car les voix hypnotisantes de ces créatures de mer ont été remplacés par un tsoin tsoin qui sort quand on appuie sur son volant pour signifier son impatience. C'est donc une route de 25 kms qui prend environ une heure à traverser partant de Sorrente jusqu'à Positano ou vice versa. La Méditerranée à gauche (si vous partez de Sorrente), les vergers et les citronniers sur des parcelles en terrasses à droite. La Méditerranée ne s'est jamais aussi bien poudrée. Vous pourrez vous arrêter dans de charmantes petites villes, Positano et Amalfi entre autres. Amalfi a été la première république italienne bien avant Florence et son arrêt à l'église vaut le détour. Michel Ange est même passé par là. Ce sera aussi l'occasion d'aller déguster d'excellents fruits de mer dans les restaurants. Je vous conseille de bifurquer de la route principale pour atteindre Ravello et sa villa Cimbrone. De là, vous aurez un magnifique point de vue sur la baie de Solerne et en été se jouent même des concerts de musique. N'hésitez pas à aller en dehors de la simple route et embarquez vers des criques ou des grottes mystérieuses. Lorsque vous arriverez à Amalfi ou Positano, vous admirerez les falaises escarpées d'en bas. Et vous ne regretterez pas de vous être donné autant de peine.

SAM_5739

Une route au bord de la Méditerranée