Lors de notre précédent article sur Aphrodisias, j'ai pointé le doigt sur l'incontestable richesse patrimoniale de la côte turque méditerranéenne. Mais près des côtes, la nature elle aussi dévoile ses charmes par milliers. La baie de Kekova est sans nul doute sa plus belle merveille où il est un vrai plaisir de se tailler un chemin entre les rochers.

 

P8160143

Le plus dur sera de choisir votre embarcation

 

Pourquoi dans le top 10? Une ballade en bateau entre civilisation enfouie et tortues.

La baie de Kekova se visite en bateau sinon il n'y a presque aucun intérêt à y venir. Là, vous aurez le choix entre Kas ou Uçagiz pour le départ. Tout le monde se rue sur le premier choix et comme d'habitude, j'ai choisi la seconde pour aller dans le sens contraire. En ce qui concerne les embarcations, il existe pléthore de façons de naviguer sur la baie: kayaks, bateaux de croisières, goélettes ou barque. Là aussi, j'ai choisi le dernier choix, ce que je vous expliquerai plus tard. 

 

P8160147

Se poser quand on veut

 

Au départ du port d'Ucagiz, nous avions du mal à manier la barque mais nous sommes parvenus à la dompter. Nous nous sommes frayés un chemin entre les rochers, là où l'eau est à niveau bas ce qui nous a donné l'idée de renouer avec les cache cache de notre enfance. Ce n'était pas toujours facile d'avancer, d'autant que nous avions peur de tanguer et de nous retrouver complétement dans l'eau comme ce fut le cas avec notre kayak sur la Lesse dans les Ardennes Belges. Heureusement, aucun incident de ce type n'est survenu. Au loin alors que je laissais les rames à mon compagnon et que je trempais mes pieds dans l'eau, la peur m'envahit. Est-ce un aileron de requin que je vois à une vingtaine de mètres devant? (question très stupide quand on connaît la Turquie) Alors c'est un dauphin? Oh non, c'est plutôt la panoplie d'un plongeur qui est fou de snorkeling. J'avais faux sur toute la ligne et c'était en fait des têtes de grosses tortues que je voyais, remontant à la surface pour reprendre un peu d'oxygène. C'était assez impressionnant de les voir nager autour de nous. Je n'ai pris aucune photo, ce qui aurait été vain d'essayer de toute façon car ces instants de bonheur s'étalaient sur 3 ou 4 secondes. Les tortues pondent sur les plages autour de la baie de Kekova mais vous ne les verrez pas si vous y allez en journée. En effet, face à la marée de touristes, elles préfèrent s'atteler à la tâche en catimini la nuit tombée.

 

P8160163

Se frayer un chemin entre les rochers

 

C'est aussi l'occasion de faire un peu d'histoire car dans ses eaux, la baie de Kekova recèle de trésors de l'Antiquité. Il s'agit de vestiges lyciens. La Lycie fut un grand royaume du VII au VIe siècle avant JC avant de tomber dans l'étau perse. C'est une civilisation surtout connue pour ses incroyables nécropoles. A propos, lors de votre ballade, vous retomberez sur un de ces tombeaux et sur les mini îles, vos yeux entreront en contact avec des fondations perdues comme des escaliers. Bien que ce soit un site très couru des touristes, son étendue nous procure des moments de repos inégalables. Qu'il est bon parfois de glander à la mer et sous le soleil. Encore faut-il trouver les bons endroits.

 

P8160153

Des vestiges perdus

 

Comment y aller?

Le meilleur moyen est de partir d'Antalya avec une route directe mais cela vous prendra tout de même 3h30.

 

Que louer comme bateau?

Je vous incite fortement à partir d'Ucagiz plutôt que de Kas. Ensuite, il y a 2 moyens d'embarcations bien plus favorables que ces gros navires à touristes. En plus sachez qu'avec de petits bateaux, vous pourrez naviger entre les rochers. On va moins vite, moins loin mais on s'approche beaucoup plus de la nature:

- le kayak. Là, il faut absolument venir tôt car ils sont tous pris d'assaut et vers 10h00 voire 9h00, il n'y en a plus un seul, autant à Kas qu'à Ucagiz.

- la barque. En fait, des professionnels nous harranguaient pour qu'on pose le pied sur leurs embarcations. Plusieurs problèmes me gênaient: je ne voulais pas me faire conduire, je voulais une petite embarcation pour naviguer entre les rochers et surtout le prix était excessif (autour de 100 euros par personne pour 3 heures si je ne m'abuse). J'ai donc demandé aux habitants et ils sont partis chercher un petit garçon qui nous a prêté sa barque pour seulement 60 livres turques pour deux pour 5 heures (en gros 20 euros). J'ai fait des économies et en plus, j'ai pu aider un gamin à se faire de l'argent. Ce fut un beau moment et je ne regrette pas son embarcation.

 

Ce que j'ai fait et adoré:

- une ballade en barque dans la baie de Kekova

Ce que j'aimerais faire:

- Myra, cité antique avec ses superbes nécropoles lyciennes

- le site antique d'Arycanda avec ses superbes points de vue