Le relief s'applanit le temps de quelques kilomètres. Après de longs instants sur les montagnes, perdre de la hauteur fait du bien. La vallée de la Malta est traversée ici et là par quelques cascades et est tapissée de champs. Tout cela va vite prendre fin. Pour un peu plus de 15 euros, une route merveilleuse vous attend, quitte à reprendre de la hauteur.

SAM_8011

On va dépasser les vélos

Pourquoi dans le top 10? Une route qui se termine par un barrage

La Carinthie est une des régions les moins connues d'Autriche, peut-être l'une des moins belles du pays tout en restant magnifique (on pourrait se demander s'il existe des endroits laids dans ce pays d'ailleurs). La vallée de la Malta est un des points phares de la région et sa route, bien que payante et chère comme souvent dans le pays vaut le détour. Si en Forêt noire, certains troquaient leur voiture pour une moto et bien que nous soyons dans la région des bikers et de la Porsche, nous avons vu de nombreux courageux la parcourir à vélo. Comme nous n'avons pas cette témérité, nous avons donc traversé les neuf ponts et les sept tunnels sans nous soucier des gouttes de sueur qui perlaient sur le visage des cyclistes. Moins fatiguant, nous en avons pris plein la vue entre les cascades qui raffraîchissaient les températures estivales, les arbres qui enchantaient le relief et les magnifiques couleurs changeant aux différents instants de la journée. Nous avons bien sûr longé des lacs (nous sommes en Carinthie tout de même) et après environ 20 kilomètres et quelques arrêts, le barrage de Kölnbrein mettait un point final à notre périple. De là, vous avez plusieurs choix: faire demi-tour de suite, commencer les randonnées ou alors vous jeter dans le vide à partir du barrage suspendu à un élastique. C'est l'une des rares routes qui a un point d'arrivée et un point de départ  qu'on ne peut dépaser sans former une boucle.

SAM_8005

Une route de montagne comme je les aime