J'en aurais dit du bien en 2 jours de la Turquie. Mais il est temps comme chaque destination d'en dire un peu de mal. 3 choses Out en Turquie:

 

1) La bétonisation

Avant Izmir, il y avait Smyrne et le tourisme n'avait pas pris le galop comme il peut le faire aujourd'hui. Et du jour au lendemain ou presque, le béton a recouvert les colines comme si on tapissait un mur de vert caca d'oie. Autant ne pas le nier, le béton, c'est très laid, n'a aucun charme et étouffe littéralement ces paysages autrefois sublimes. Izmir comme Bodrum ont été dévastées pour devenir des stations balnéaires sans charme. D'ailleurs, je suis bien heureux que l'ancienne Smyrne a perdu la réception de l'exposition universelle de cette année face à Milan. Mais Izmir n'est pas un cas isolé. Tout le long de la côte méditerranéenne, où les maisons et complexes pour touristes se posent comme des moustiques qui nous font saigner. 

P8130024

Ma seule photo d'Izmir

2) You don't speak english?

J'avais appris quelques rudiments de turc avant de partir et bien m'en a pris. En effet, ils ont un anglais très limité voir ne savent pas du tout le parler pour la plupart et ceci même dans les grandes zones touristiques. C'est un gros point sur lequel les Turcs devront s'améliorer pour convaincre de futurs touristes. Ils sont plus à l'aise avec l'allemand et plus rarement avec le français.

 

3) Des hôtels pas toujours aux normes

Comme je l'ai déjà exprimé, l'offre hôtelière est plus que bon marché en Turquie mais reste loin des standards européens. Des douches parfois douteuses, des fils électriques qui traînent là où ils ne devraient pas être, même dans les grandes suites. C'est un des gros points faibles du pays.