Quand vous vous rendrez en Ecosse et même avant, on n'aura de cesse de vous répéter la rivalité entre Glasgow (article ici) et Edimbourg. Mais pourquoi choisir tant les deux villes n'ont rien à voir ensemble? D'un côté, Glasgow est une ville de tradition ouvrière qui revendique son passé dans son patrimoine et les musées, une ville où l'ambiance dans les pubs est des plus conviviales. D'un autre côté, Edimbourg, on a tendance à très vite lui donner le surnom de bourgeoise comme si derrière ses bâtiments extrêmements lisses, la folie aurait migré depuis bien longtemps. Ce serait se méprendre sur une ville qui derrière son charme, est totalement encline à la fête.

 

P7250050

Edimbourg, verte et néogothique

 

Pourquoi dans le top 3? La bourgeoise avec un grain de folie

Si vous parcourez les archives avant le XIXe siècle, vous ne lirez pas tout de suite qu'elle se la joue classe. Tout d'abord, il faudra attendre quelques siècles avant qu'elle prenne le titre de capitale d'Ecosse, dans un royaume tourmenté dans des guerres avec celui d'Angleterre, avant que l'Union entre les deux les réunisse, tout du moins territorialement. Vous lirez aussi dans ces archives qu'Edimbourg est une ville sale, puante, où le sang a coulé lors de certains massacres. Même Jacques Ier, le premier souverain anglais écossais n'y revint qu'une fois après s'être installé à Londres. On a parlé des premiers gratte ciels à Edimbourg car la population grandissant de manière hallucinante à partir du XVIe siècle, les bâtiments de 11 étages étaient récurrents dans cette ville, chose toute nouvelle à l'époque. A cause de cette croissance démographique, on ne respectait plus la règle du six pieds sous terre pour enterrer les morts mais on les entassait les uns sur les autres, la putréfaction étant une des odeurs qui collait à la ville. La visite des cimetières vous renseigne beaucoup sur cet aspect de l'histoire d'ailleurs. Mais pourquoi est-elle alors si belle et si noble aujourd'hui?

 

P7260073

Un château aux sombres histoires

 

C'est un peu grâce à la littérature et notamment sir Walter Scott à qui la ville a érigé un monument néogothique rendant hommage à l'ensemble de son oeuvre. A l'époque du XIXe siècle et de l'auteur d'Ivanhoé, la Grande Bretagne se passionne pour l'époque médiévale qu'elle redécouvre mais aussi ses paysages sauvages et l'Ecosse est le point de chute idéal. Ainsi, cela a profité à Edimbourg. Cependant, même si on vous parle de style victorien pour les édifices de la ville, il faut savoir que l'un des rois précédents, George IV, à qui l'on doit la métamorphose de la ville. Ceui-ci fit une visite en Ecosse en portant le célèbre kilt qui avant le XIXe siècle, était vu comme un habit barbare. D'ailleurs, jamais les habitants d'Edimbourg n'avaient porté le kilt car il s'agissait d'une tradition des tribus des Highlands. Si on regarde la toponymie de la ville, on s'aperçoit qu'il y a une Georges Street du nom du roi, le Charlotte square d'une beauté classique pure au nom de la fille de George IV et la Princes Street, la grande allée shopping d'Edimbourg en hommage aux enfants du roi d'Angleterre. Ainsi, les grands travaux d'Edimbourg l'ont transformée complétement l'aérant même de parcs somptueux. Du coup, elle est devenue coincée?

 

P7260103

Une ville très classique ...

 

A cette question, je répondrai non tout simplement parce que la capitale d'Ecosse accueille chaque année pendant environ un mois le plus grand festival du monde. Le festival de jazz brasse de nombreux artistes mais c'est surtout le Fringe festival qui vous transposera dans plusieurs autres mondes: celui du théâtre, de la danse, de shows tous aussi exceptionnels les uns que les autres. Ca commence en août et c'est une atmosphère complétement barrée. Les artistes s'amassent dans les rues et vendent leur spectacle. Mais là où d'autres se contenteraient de tracs, ils jouent une partie de leur spectacle dans les rues. C'est difficile à décrire, mais c'est comme des teasers de clips ou de cinéma mais vivants. En partant de cette ville, vous ressortirez avec l'idée qu'Edimbourg est vraiment une ville à part.

P8040643

 

... mais où la folie n'a pas disparu

 

Comment y aller?

- Edimbourg est bien desservie par avion et même par les compagnies low cost.

 

Bon à savoir:

- Les musées sont tous gratuits dans l'ensemble à l'instar du génial National museum of Scotland mais ils ferment généralement à 17h, ce qui est assez tôt.

 

A vos agendas:

- Du 7 au 29 août 2015 se tient le Military Tatoo, une mise en scène militaire impressionnante où kilt et cornemuses sont de la partie.

- le Festival international d'Edimbourg, dont le Fringe festival aura lieu du 7 au 31 août 2015 cette année.

 

L'activité à ne pas manquer:

- Les circuits fantômes le soir sont de plus en plus développés et sont de très grande qualité dans cette ville. Une façon de voir Edimbourg autrement et de nuit. La visite des caves et des cimetières vous fera-t-elle trembler? Le City of the dead tour (cliquez ici pour réserver) est une bonne adresse.

 

Où bien manger?

- Le Mums. Vous pouvez en savoir plus en cliquant sur les bonnes adresses en Ecosse.

 

Ce que j'ai déjà fait:

Ce qui est top:

- la Princes street

- le château

- St Giles Catherdal

- National museum of Scotland

- Fringe festival

Ce qui est intéressant:

- un circuit fantôme

- Charlotte square

- Royal botanic garden

 

Ce que j'aimerais faire:

- Hollyroodhouse

- Scott monument

- National gallery of Scotland

- Edinburgh zoo

- Leith