En 1990, pour sa 6e édition, la capitale européenne de la culture avait posé ses valises à Glasgow. Cette enragée ouvrière venait de damer le pion à la bourgeoise Edimbourg qui pensait que la candidature de sa rivale serait aussi décrépie que certains de ses monuments. Cette année, bis repetita car c'est un événement d'envergure mondiale qui a retenti ici: les Comonwealth games avec Kylie Minogue pour ponctuer le show final. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s'agit des Jeux olympiques d'été pour les anciens pays du Commonwealth. Edimbourg l'avait certes accueilli en 1986 mais on n'aurait pas pensé de suite à Glasgow. Bref, vous l'aurez compris: cette immense fourmilière ouvrière entame sa renaissance.

 

P8030607

Glasgow, la ville événement

 

Pourquoi dans le top 10? Glasgow prend sa revanche

Glasgow a toujours été plus peuplée qu'Edimbourg et est même la troisième ville du Royaume Uni mais on la marginalisait dans la crasse et dans la crise. Une ancienne cité ouvrière florissante qui dès le déclin de ses activités industrielle fut touchée en plein coeur, à l'instar des pays noirs. Pourtant, Glasgow n'est plus vraiment cette ville qu'on s'entête à dépeindre même si les bobos semblent toujours la fuir et que rire à gorge déployée dans les pubs est toujours aussi populaire, rendant la cacaphonie joyeuse.

 

Si les maisons et bâtiments d'Edimbourg sentent bon le XIXe siècle et sont toujours aussi lissés sur des kilomètres, Glasgow a néanmoins ses rues aux belles façades même si elles sont moins nombreuses. Parmi celles-ci, la Buchanan Street, une artère essentielle pour les fous de shopping qui a attiré dans sa toile les firmes de la mondialisation. Elle vaut autant le coup que Princes Street qui se trouve 1h00 à l'est.

P8030600

 

Shopping à Buchanan street

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, allez donc du côté des jardins, très nombreux dans la ville et jamais l'appellation de poumon vert ne semble avoir pris autant de sens. Ici, il ne s'agit pas de petites parcelles obligatoires mais presque des forêts interrompues ici et là pour permettre la promenade des hommes. Pique niquer avec les enfants dans le Kelvingrove park vous permettrait de souffler un peu.

P8020558

 

Une ville qui aime le vert

Mais là où Glasgow dégomme Edimbourg dans ce duel, c'est avec ses musées. Elle en compte plusieurs parmi les plus beaux du monde. Parmi ceux-ci, le Kelvingrove art gallery museum sorti de terre à l'occasion de l'exposition universelle de 1888. Vous tremperez dans un véritable bouillon de culture où l'histoire se mêle à l'art qui se mêle à la science. Autant, on vous propose une exposition très sérieuse sur les kilts alors qu'en bas des squelettes d'animaux d'une autre époque s'étendent de toutes leurs vertèbres. Mais le plus impressionnant réside sur les rives de la Clyde, là où l'activité industrielle battait son plein et où personne n'osait plus s'aventurer. C'était sans compter sur la fierté des habitants de cette ville industrielle qui n'ont pas oublié leur passé. En 2011, sur les bords de ce cours d'eau, le Riverside museum ouvrit ses portes (gratuitement) où se dévoilent encore aujourd'hui les collections de voitures, bateaux, trains, avions. Je vous encourage vivement à aller voir cette locomotive qu'on avait mis sur pied en Afrique du Sud et qui témoigne que les transports avaient aussi participé à l'apartheid. Ce n'est pas pour rien si ce musée a été élu musée européen en 2013. N'oubliez pas non plus la Burrel collection qui brasse toutes les époques ou presque. Et puis, il y a Mackintosh, ce génie de l'art nouveau dont vous pourrez visiter la maison. Des tours à propos de ce génial architecte sont proposés. Malheureusement, sa Glasgow school of art a brûlé cette année.

P8020549

La culture pour tous et gratuite

Il est temps de balayer ses préjugés et d'accepter qu'on passera autant de bon temps à Glasgow qu'à Edimbourg. Et ce même si je suis amoureux d'Edimbourg.

P8030617

Non, Glasgow n'est pas morte


Comment y aller?

Glasgow est seulement à 1 heure à l'ouest d'Edimbourg.

 

Où loger?

Chez Eileen à Milngavie, très sympathique avec son chien Lili et ses enfants (retrouvez la dans les bonnes adresses de l'Ecosse)

 

Ce que j'ai pas encore fait et ce que j'aimerais faire:

- une visite de l'université

- la Glasgow Cathedral