La dernière nouvelle rubrique née du blog. Je l'ai intitulée "Les disparus". Nos Anciens ont eu des privilèges que nous n'aurons jamais. Même si le tourisme s'est démocratisé, qu'on voyage plus et qu'on visite plus que nos parents et nos grands parents, il y a des choses qui nous sont à jamais inaccessibles: des oeuvres qui pour maintes raisons se sont évaporées dans l'espace temporel. Ces oeuvres, je les exhume le temps d'un article afin de vous mettre dans la peau d'un ancien voyageur, celui qu'on envie mais contre qui on ne peut rien faire car aujourd'hui il n'est que poussière ... comme ces monuments. De la construction à la destruction, je vous raconte tout.

 

Le disparu du jour:

LE TEMPLO MAYOR

Templo_Mayor_Tenochtitlan

Y a pas qu'en Egypte qu'il y a des pyramides

Pour qui? 

Les Aztèques autant que les Chrétiens avaient une grande ferveur religieuse. Avant d'être Mexico, la capitale s'appelait Tenochtitlan et une série de pyramides (car non, il n'y en a pas seulement en Egypte) donnaient de la hauteur à la cité. Les Aztèques étaient polythéistes et cet espace sacré n'était donc pas consacré à un seul dieu. Cependant comme dans toute autre religion à dieux multiples, les temples s'orientent souvent sur l'un d'entre eux, cela dépendant de la divinité que l'on préfère aduler. Ici, cette divinité a un nom imprononçable pour nous Européens. Mais pour la civilisation précolombienne, Quetzalcoatl, le dieu serpent à plumes revêtait une symbolique forte, à tel point qu'on a répandu en Europe qu'ils avaient pris Hernan Cortès pour ce dieu qui devait venir de l'Est, une histoire pas vraiment vraie. Il y a plein de mythes autour de ce dieu que j'espère vous conter un jour.

 

Par qui?

Vous l'aurez compris, ce sont les Aztèques qui se sont attelés à la tâche ou plutôt ceux de Tenochtitlan car donner le nom d'Aztèques à tous ceux qui vivaient dans leur aire de civilisation, ça revient à dire pour tous les Européens que nous sommes un peuple unique. Les Aztèques se composent de multiples peuples donc. Ils ont aussi construit ce temple pour asseoir une certaine légitimité sur les autres peuples.

 

Pourquoi était-il si exceptionnel?

Il faut d'abord imaginer les pyramides aztèques peintes en rouge et non pas en pierres nues comme elles nous apparaissent aujourd'hui. Le rouge traduit le caractère sacrificiel de ce lieu si important dans cette civilisation méso américaine. Il faut savoir que les Aztèques considéraient le Soleil comme une puissance divine et redoutaient la fin du monde le jour où le soleil disparaîtrait à tout jamais. C'est pourquoi ils pratiquaient le sacrifice humain en tuant les prisonniers de guerre (quelques Européens en auront fait les frais) pratiquant la cardiectomie qui consistait à retirer le coeur. Les membres étaient ensuite découpés et bouillis que les nobles se partageaient en banquets tandis que les têtes devenaient des trophées placés sur des piques. Le tronc était lui jeté. Le sang qui coulait à flot s'infiltrait dans la Terre censé nourrir le Soleil.

 

Pourquoi a-t-il disparu?

Comme vous le savez, les Européens ont colonisé l'empire aztèque, réduisant la population amérindienne à une peau de chagrin au fil des siècles. Ils considéraient (et on considère toujours d'ailleurs) les sacrifices comme un acte de barbarie, ce qui ne les a pas empêché de se comporter en monstres sanguinaires avec les Aztèques. Les sacrifices les horrifiaient tout comme les têtes qui ornaient les chaumières. Ils décidèrent de mettre fin aux pratiques religieuses de ce peuple qu'il fallait désormais éduquer selon leurs propres dires. Radicalement, ils détruisirent la pyramide et y édifièrent la plus grande cathédrale de Mexico et si je ne m'abuse d'Amérique du Sud. Une religion pour une religion. Depuis, la destruction d'immeubles a permis de faire un peu plus la lumière sur ce bâtiment.

CathedraleMexico