La voici ma nouvelle rubrique où je n'ai qu'une seule envie: me lâcher. Sur ce blog, je dorlote beaucoup les espaces même si j'ai toujours la rubrique "Out" pour les villes, pays et régions du mois. Mais comme je suis mauvais dans l'âme, j'aime critiquer mais les critiques seront toujours justes. Je serai comme un vengeur masqué contre toutes les arnaques touristiques ou les situations inacceptables. Ca va défoncer du gen, je vous le dis.

 

Cible du coup de mâchoire: Ryanair

Coup de Trafalgar subi: ses nouvelles règles

 

ryanair-subventions-cout

 

Il y a encore un an et demi, lorsque je débutais mon blog, je vantais la compagnie irlandaise pour ses bienfaits sur notre porte-monnaie malgrè les scandales qui faisaient rage (faire payer plus les obèses, des rumeurs de toilettes payants ...). J'acceptais le côté spartiate des sièges sans jamais me plaindre car voyager pour 50 euros au lieu de 200, c'était quand même super chouette. Et c'est toujours super chouette même si les super bons prix à 5 euros d'antan n'ont plus refait surface depuis des années. Ryanair avait même montré patte blanche après ce tohu bohu en acceptant les sacs à main et sacoches en dehors des bagages à main dans l'avion. Sauf que pour mon voyage en Ecosse, je fus bien surpris. Partant 10 jours, il était inenvisageable que je me contente d'un simple bagage à main. Avec ma Mutti, nous prenions l'option bagage en soute. On savait que pour 15 kilos, ça ne nous coûterait que 15 euros l'aller et 15 autre le retour. Mais ça c'était avant. Désormais, c'est 30 euros l'aller et 30 le retour. Votre facture est donc doublée. Pour un bagage en soute porté à 20 kilos le tout vous coûtera la somme rondelette de 80 euros. C'est là l'un des premiers abus sur lequel ils se sont tus auquel j'ai été confronté. Mais j'allais tomber sur une nouvelle surprise, celle dont je me serais bien passé également. Avant, nous pouvions réserver environ un mois à l'avance. Aujourd'hui, on peut toujours le faire mais en choisissant obligatoirement sa place, ce qui nous coûte 5 à 10 euros de plus selon la place choisie. Si vous vous en foutez et que vous préférez une place aléatoire dans l'avion, vous ne pouvez imprimer votre billet que 7 jours à l'avance. Or, je vous le rappelle, nous partions 10 jours et nous sommes donc partis sans billet de retour, devant perdre du temps pour l'imprimer sur place dans une bibliothèque municipale. Ryanair n'a aucune envie d'améliorer les conditions de voyage de ses passagers même s'ils essaient de nous berner. Que ce soit clair, je continuerai à m'envoler avec cette compagnie car les prix sont attractifs mais plus aussi régulièrement qu'avant. Et une petite dernière pour la fin: savez vous que tant que les employés de la compagnie low cost sont au sol, ils ne sont pas payés? Et en plus, il leur est interdit de faire grève. Là aussi, elle ne milite pas en faveur des droits des travailleurs.