Une idée made in USA

C'est un bon plan visite que je vous balance ce mois ci et dont l'idée a émergé de la Big Apple. En effet, en 1992, on a eu l'idée à New York de faire découvrir sa ville et de le faire de façon bénévole. Depuis, le concept a été repris à travers le monde et les Américains ne sont d'ailleurs pas les plus acharnés des greeters. Fini donc la visite de la ville avec le guide touristique et sa horde de touristes dont la moitié sont bavards car ils ne savent pas ce qu'ils font ici. Ce sont là de vrais passionnés qui vous font découvrir leur ville et sans rémunération aucune même si pour ma part, j'ai offert un verre à notre guide locale.

Global_Greeter_Network

Qui sont ces guides? 

Il y a 10 jours, j'étais dans les Ardennes Belges et la ville de Namur était au programme de ses 4 jours. Nous en avons donc profité pour réserver un greeter dans cette ville qui a souscrit au principe. Je le répète: ces greeters sont des volontaires passionnés de leur ville, qui ne vivent donc pas ça comme un boulot et savent parfaitement s'adapter à vos envies. Ils font 5 ou 6 visites par an chacun en moyenne. C'est ce côté local qui m'a plu car on a le droit à des coins qu'on aurait jamais vu comme on ne connaît pas la ville. Avec la guide, nous avons poussé certaines portes que nous n'aurions jamais osé pousser comme celle qui donnait sur une cour et qui montrait comment l'histoire explique l'architecture de la ville. Ces guides sont nombreux (42 à Namur par exemple) et ils ne se dédient pas tous à l'histoire. C'est pour cela que le concept est farouchement séduisant. Envie de connaître les meilleures boutiques, un greeter sera spécialisé dans le shopping. Pour ceux qui aiment la nature, certains greeters s'occuperont des randonnées et vous expliqueront la flore et la faune. Certains vous commenteront l'architecture quand d'autres vous indiqueront les bons restos et les endroits ou sortir. Il y a donc un greeter pour chacune des envies. Il faut juste clairement expliquer votre demande lorsque vous vous inscrivez. 

Pourquoi c'est si fantastique de partager l'expérience Greeter?

Outre le fait qu'il vous promène en dehors des sentiers battus (quoique si vous voulez vous pencher sur un monument connu, vous pouvez aussi le demander), c'est surtout le partage qui est à l'honneur.  On pourrait également apprécié le côté gratuit de la chose dans un monde qui vit la crise de plein fouet et où on trouve toutes les façons de voyager le plus économiquement possible. Et de plus, ce que j'ai apprécié, c'est que nous n'étions que deux donc pour les timides en groupe, il est beaucoup plus facile de s'exprimer. Un greeter n'est là que pour vous et ne prend que 6 personnes à la fois (en tout cas pour Namur). On se retrouve donc entre amis, en famille ou en couple bien plus à l'aise que dans un troupeau qui suit un guide touristique. Le greeter est aussi beaucoup plus souple. En effet, notre visite devait durer 1h30. L'entente a tellement été parfaite avec notre greeter qu'elle a souhaité nous montrer d'autres choses l'après midi, ce que nous avons accepté avec plaisir. Elle nous a même invité à souper mais nous avons décliné car nous devions nous rendre à une visite nocturne à 2 heures de là. C'est ça l'esprit greeter: de véritables rencontres.

Comment réserver un greeter?

 

Pour réserver un greeter, il faut d'abord vous y prendre à l'avance. Par exemple, je voulais en réserver un à Londres 2 semaines à l'avance et c'était trop tard. En effet, les greeters sont des bénévoles et ne sont donc pas à notre merci. Ils s'adaptent à nos horaires dans la mesure du possible. Réservez donc un mois à l'avance sur le site de greeters. On vous demandera aussi quel type de greeter vous souhaitez rencontrer et vous pourrez même cibler des quartiers ou encore choisir votre langue mais pas sur qu'il y ait toujours le français. Si vous voulez les liens, demandez les moi pour chaque ville. De toute manière, je vous donne à la fin de l'article le lien pour le réseau mondial de greeter qui vous redirige vers toutes les villes inscrites.

Y a t-il des greeters partout?

C'est une question essentielle car vous n'en trouvez en réalité pas dans chaque ville ou régions (parfois le réseau s'étend sur un espace plus grand que la ville). Par exemple, je n'en trouve aucun en Ecosse ou en Turquie où je me rends cet été. Certaines grandes villes n'y participent pas du tout comme Sydney alors que Melbourne, Adélaïde et Brisbane se sont joints au réseau. Certains pays qu'on n'attendait pas sont actifs: le Togo compte deux réseaux et la Serbie 5. Même si le concept est parti des Etats-Unis, seules 3 villes ont leurs greeters: New York bien sur, Chicago et Houston. En Italie, il n'y a que Turin. Mais soyez rassuré; le concept s'élargit et de nouvelles villes y entrent régulièrement. C'est donc à vous de suivre cela de près. En fait, un seul pays a réellement été attiré par le concept et cocorico c'est le notre. En effet, il y a 25 réseaux de greeters en France répartis sur à peu près toutes les régions, ce qui fait environ 1/3 des réseaux dans le monde. Pour ceux qui aiment visiter l'hexagone, c'est une expérience à tenter.

J'espère vous avoir donné envie de vous initier à l'expérience greeters. Voici le site où vous retrouverez toutes les destinations:

Global Greeter Network, c'est ici