Même s'il n'est pas aussi impressionnant qu'un hôtel de ville belge, celui de Stockholm est vivement conseillé lors d'un passage dans la capitale car il sera aussi l'occasion pour vous de voir comment s'organise une ville suédoise au niveau politique. Il vous faudra donc vous diriger vers cet édifice de brique rouge (huit millions de briques au total) aux toits de cuivre.

 

Des briques rouges par millions

Contrairement à ses homologues belges ou allemands, l'hôtel de ville de Stockholm construit au début du XXe siècle par Ragnar Ostberg qui changera quelques uns de ses plans initiaux comme vous pourrez le lire, mise beaucoup plus sur les intérieurs que les extérieurs. Quoique toutefois, l'extérieur a l'ambition de ressembler à un palais italien de la Renaissance et y parvient. D'ailleurs, à l'issue de la visite, la tour qui forme en réalité un belvédère offre une vue incomparrable sur la capitale suédoise. Sachez aussi que la visite ne se fait pas seul, elle est obligatoirement guidée et le guide parle en anglais bien sur et on pâlira une nouvelle fois face à nos faiblesses en langue étrangère, ce qui n'est absolument pas le cas des Suédois.

35826_1512474288838_3855211_n

Le conseil municipal de Stockholm

A l'intérieur, l'une des premières salles qui est commentée se nomme le hall bleu et pourtant, vous ne verrez aucun bleu nulle part dans cette salle. Ce n'est pas que les Suédois sont daltoniens. En réalité, Ragnar Ostberg envisageait de peindre les murs en bleu mais il fut subjugué par la brique rouge utilisée et décida de la conserver ainsi. On remarque ici l'influence de la Renaissance italienne 5 siècles plus tard ici avec les différentes arcades. Cette salle est aussi très symbolique. Comme vous le savez, c'est à Stockholm qu'on remet les différents prix Nobel sauf celui de la paix décerné à Oslo. C'est dans cette salle qu'on organise le banquet après la cérémonie.

 

Cherchez le bleu dans le hall bleu

L'autre salle importante est celle qu'on appelle la salle dorée. C'est une prouesse car elle est recouverte de 18,6 millions de paillettes dorées et de verre peint qui donne un aspect tout à fait resplendissant aux murs. L'artiste Einar Forseth s'est inspiré des superbes mosaïques dorées de Ravenne en Italie et rarement un espace aussi doré ne m'a autant plu. Il retrace les différentes épopées de l'histoire suédoise et sur le mur central, avec ses cheveux bouclés et sinueux comme des serpents, on retrouve la reine du lac Mälar, celui sur lequel repose la ville. Elle tient dans ses mains les édifices les plus importants de la ville. Cette salle sert aussi à organiser de grands banquest où on peut inviter jusqu'à 700 convives. Mais si elle vous plaira très certainement, il n'en est pas de même pour les habitants de Stockholm qui n'ont jamais trop aimé la profusion d'or. Vous pourrez le constater d'ailleurs en parcourant la ville et son architecture, Stockholm ayant peu répondu à la vague du baroque. Enfin, on vous expliquera les tenants et les aboutissants du conseil municipal. Une visite qui démontre encore une fois qu'art et politique sont indissociables.

409px-ThroneSweden

 

La reine du lac Mälar dans son océan de dorure