Il est bien dans les débuts de ce top 10 consacré à l'art nouveau de revenir au pays des origines. Même s'il est né à Bruxelles sur laquelle nous reviendrons plus tard, la Belgique a vite été adepte de ce style en particulier dans les grandes villes. La capitale du diamant, Anvers, n'y a pas échappé.

Antwerpen_Schildersstraat_n°2_&_6_(9)

Un immeuble qui rend gloire au voyage, on ne peut qu'adhérer

Pour ceux qui iront dans le quartier du Zuid afin d'admirer les oeuvres du musée des beaux arts, un arrêt bref ou plus long vers l'immeuble des cinq continents (alors que mon blog en compte 6) est une belle aubaine. Car parcourir une ville, ce n'est pas simplement entrer dans les musées, boire un verre ou s'étendre dans un parc, c'est aussi lever les yeux au ciel pour s'imprégner de l'architecture, même dans les immeubles où l'on ne peut pas rentrer. Cet immeuble date de 1901, donc en pleine apogée du style et c'est Frans Smet-Verhas qui en est le père. Cet édifice prend le nom de 5 continents pour la simple et bonne raison que son propriétaire est un armateur et c'était une occasion de faire un méga clin d'oeil à son métier. Au dessus de la loggia, les vitraux sont nommés selon les cinq parties du monde et il faut rappeler ô combien le vitrail est apprécié des artistes qui se sont engouffrés dans cet art moderne. Mais le plus intéressant, c'est sa loggia complètement ahurissante: il s'agit en fait de la proue d'un navire en bois. C'est extrêmement original et ingénieux. De plus, des touches de couleurs ici et là égayent vite le bâtiment. On comprend néanmoins rapidement et encore plus avec les oeuvres à venir que l'art nouveau n'est pas un style en marge. Il intéresse vite les élites car il leur permet encore un peu plus de faire preuve d'ostentation et ceci partout en Europe. On continue le tour d'horizon.