Le XXe siècle sème la pagaille dans le monde de l'art. Les jeunes artistes sont rebelles et réfractaires à ce qu'on appelle l'art classique. Ils le suivent avec contrainte dans les écoles des beaux arts pour ensuite s'en détacher complètement comme un jeune ferait sa crise d'adolescence. Je dis XXe siècle mais excusez moi d'avance car les impressionistes autour de Monnet et toute cette clique parisienne s'en était déjà pris à cet art classique en peignant des couches de peinture une à une, se mettant à la gouache et peignant des scènes du quotidien le chevalet emporté à l'extérieur de l'atelier.  Avant eux encore, les romantiques autour de figures comme Delacroix en peinture (car ce style s'est aussi diffusé en littérature), s'étaient opposés au néoclacissisme instauré autrefois par le grand Napoléon et où le peintre David excellait. Delacroix dans sa Liberté guidant le peuple avait osé dévoiler un sein et des aisselles non rasées d'une Marianne combattante. Bref, le début du XXe siècle est face à une génération renouvelée qui va vouloir imposer sa marque: l'art nouveau

 

Courbée, végétale, sensuelle

Cet art est amorcé au XIXe siècle. Il s'agit d'un art où la symétrie, les traits parfaits sont bannis. Ici, ce sont les courbes qui sont auréolées, les ornementations qui sont glorifiées, la nature devenant une déesse. Car dans cet art, les fleurs, les plantes, le végétal, les animaux et toute autre référence à la nature sont les bienvenues. C'est Victor Horta qui est considéré comme le premier architecte art nouveau avec l'hôtel Tassel à Bruxelles où les courbes font écho au végétal. Les artistes Art nouveau aimeront travailler de nombreux arts mineurs et de nouveaux matériaux: les mosaïques, les fresques, la joaillerie, la ferronerie ... Ils ne s'arrêtent pas à l'architecture mais envahissent aussi le mobilier (beaucoup mis en avant par cette génération), la peinture ou encore la publicité ou Mucha est un maître avec ces affiches où les longs cheveux bouclés de ses figures féminines leur donne des allures de naïades déconnectées de la mer mais pénétrées par le monde végétal. 

 

Dans l'antre de l'hôtel Tassel

Pourtant, j'ai du faire un choix et l'art nouveau mériterait un blog entier. Je ne me suis donc arrêté qu'à l'architecture avec un top 10 qui oubliera certainement de grands monuments, je pense notamment à ceux de Riga en Lettonie, une capitale très à l'avant garde dans ce style. Ce style a en tout cas été diffusé dans un grand nombre de pays et a pris des noms très différents car il faut savoir aussi que cet art a eu des variantes nationales voire régionales comme en Catalogne très marquée. La Belgique avec Bruxelles est assez emblématique et marque le point de départ. La Catalogne, autour d'Antoni Gaudi, s'est octroyée le nom de modernismo; Vienne avec l'immense Gustav Klimt a lancé le Jugendstil ou encore la Sécession viennoise qui aura de nombreux successeurs ... Vous découvrirez ces artistes et d'autres encore durant ce mois. Et puis, en 1910 avant de s'épanouir dans les années 1920 de l'après Première guerre mondiale, l'Art déco balaiera l'art nouveau. A chaque génération son art ... Je planche déjà sur cette fournée pour un futur top 10 à l'avenir.

SAM_0069

SAM_0410

SAM_3053