Peut-être connaissez vous l'histoire d'Hannibal qui pour vaincre Rome a enrolé dans ses armées des éléphants de guerre qui montèrent les Alpes. Ceux-ci ont terrifié dans un premier temps les légions romaines mais leur efficacité fut vite limitée, les bêtes mourant vite de froid. Ce ne sont pas les Alpes que l'éléphante de l'histoire d'aujourd'hui va grimper mais un des monuments les plus célèbres du monde: la Tour Eiffel.

La vedette est une vieille

Drôle d'anecdote que celle d'un pachyderme posant ses grosses pattes sur cette tour en fer et pourtant elle est vrai. En même temps, la Tour Eiffel foisonne d'anecdotes aussi farfelues depuis son existence. Le cirque Bouglione abritait des éléphants qu'il mettait en spectacle pour épater les familles. Mr Bouglione semblait avoir un coeur tendre envers ses animaux et une de ses créatures fut choyée surement plus que d'autre. Son nom m'est inconnu mais l'éléphante, car oui il s'agissait d'une dame, avait 85 balais (et oui les élpéhants vivent vieux) et était la doyenne se son clan, une vraie vedette parmi les vedettes. Mr Bouglione lui offrit donc en 1948 la possibilité de gravir la Tour Eiffel, ce qu'elle fit avec beaucoup d'entrain. Mais très fatiguée car très âgée, la old lady ne monta pas plus haut que le premier étage. Et non, la Tour Eiffel n'a pas plié sous son poids et la belle aux défenses d'hivoir ne nous a pas fait un arrêt cardiaque. La magie du cirque opère donc toujours et partout.