En réalisant son château de Versailles, Louis XIV et son architecte Jules Hardouin Mansart chargé de réaliser la façade ont soulevé une question épineuse: Versailles est-elle vraiment baroque? Avec sa façade aux tracés rectilignes où tout est aligné dans une parfaite symétrie, le roi Soleil a lancé une nouvelle mode qu'on a identifié comme l'art classique. Ces codes se sont déployés comme les jardins. Tout semble alors simple de ce point de vue. Versailles se la jouerait anti baroque. Toutefois, les intérieurs révèlent que Louis XIV est aussi victime de la mode de son temps. Le salon de la Guerre ou de la Paix sont de véritables chefs d'oeuvre baroque. Mais une des salles l'est encore plus que toutes les autres: la galerie des Glaces.

 

C'est la fête à Versailles

C'est en quelque sorte l'emblème du château avec ses formidables jardins. Ici, au diable les lignes bien droites et la sobriété des façades. Ici, 17 fenêtres font face à 17 miroirs et les dorures ne manquent pas, notamment sur les imposants lustres de cristal. Au plafond, Charles le Brun a peint des fresques hallucinantes à l'âge de 60 ans sur la vie du roi. C'est la salle de bal où on s'adonnait à la fête et au menuet. L'espace devait être clinquant et éblouir la foule. Il semble que l'effet escompté a été obtenu avec brio.