Le château de Sans Souci à Potsdam met fin à une idée reçue bien souvent relayée à propos de l'art baroque. Même s'il est vrai que le baroque est né de la Contre Réforme, il a aussi pénétré dans les territoires protestants. A Potsdam, résidence traditionnelle des Hohenzollern avec Berlin, les princes calvinistes dirigent un peuple luthérien qu'ils tolèrent. Pour faire simple, des protestants règnent sur des protestants. Les Hohenzollern sont devenus rois de Prusse tout récemment, c'est-à-dire en 1701, quand on sait que le baroque a pris racine à Rome en 1600 environ. Malgré tout, la Potsdam protestante succombe à la fièvre du baroque.

SAM_0803

Un château au sommet de vignes

Frédéric II de Prusse, le fameux despote éclairé qui accueillit Voltaire au château de Sans Souci, entreprend son règne en 1740. C'est un prince sceptique voire athée. On comprend donc que la Contre Réforme est le cadet de ses soucis. Sa grande préoccupation n'est en réalité que la construction de son château où il fuit les problèmes puisqu'il s'appelle Sans Souci, là où les sculptures qui exaltent le dieu du vin Dionysos sont symboles d'abondance. D'ailleurs, le projet Sans Souci est une consécration au vin. L'architecte Knobelsdorff a la tâche farfelue de mettre au point une nouvelle résidence qui culmine sur un sité étagé où poussent les vignes. Le château est de taille modeste comparée à ses consoeurs de Versailles et de Schönbrunn. Il se galbe au centre où des statues se collent à la façade ocre. Ces statues représentent des caryatides qui ouvrent la cérémonie de Bacchus (nom du dieu Dionysos en latin). Il est bien beau de rester protestant mais il faut tenir la dragée haute à ses concurrents. Face au palais versaillais de Louis XIV, il est hors de question pour Frédéric II de Prusse de laisser de côté le faste et de passer aux yeux de l'Europe pour un prince de pacotille. 

SAM_0793

Façade baroque en plein territoire luthérien

Frédéric II de Prusse est malgré tout un homme du XVIIIe siècle. Louis XIV est mort depuis 25 ans lorsque son règne est inauguré et la couronne de France est revenue à Louis XV. C'est l'époque du rococo, une extrapolation du baroque avec encore plus d'or, une surcharge surchargée qui tapisse les murs de doré et d'argent, parfois à en faire mal aux yeux. Le nom du rococo vient de rocaille et de nombreux coquillages sont représentés à Sans Souci. Frédéric II de Prusse n'est rien d'autre qu'un prince qui suit la mode. C'est encore l'Italie et la France qui la font.