L'université de William et Harry vous est ouverte, enfin pas tout à fait non plus. C'est en quittant le centre de Londres et en s'enfonçant dans le Grand Londres qu'on finit par se perdre dans la délicieuse ambiance de Windsor. Plus apaisée avec ses petites ruelles et une ambiance british plus traditionnelle. Mais ne vous leurrez pas, les touristes se comptent toujours par milliers. Mais ils vont tous au château. Mais combien pensent retourner sur les bancs de l'école?

SAM_7466

 Une école guindée

Point de cours ne vous sera proposé ici car les meilleurs professeurs de Grande-Bretagne, ça se mérite quand même. C'est Henri VI qui en 1440 fit ouvrir la plus célèbre des public schools du pays. Une public school, c'est tout simplement une école privée. Ce sont donc des gens de la haute qui se voient servir tous les jours les cours plus passionnants de l'histoire anglaise, de la physique ou de la littérature. Il faut bien gaver les oies de connaissances. Mais Henri VI alla plus loin. Il décida d'offrir 70 places à des élèves pauvres et croyant tellement à son projet, il y fit amener certaines saintes reliques. Henri VI, missionnaire de l'éducation en son pays. Plus tard, les mécènes ont repris le flambeau de cette dotation caritative. Aujourd'hui, encore, les 70 pauvres les plus méritants deviennent chaque année les King's Scholars ("les boursiers du Roi) et peuvent intégrer cette école renommée. 1290 autres, âgés de 13 à 18 ans, reçoivent une aide financière pour payer une partie de leur cursus. Tous les autres doivent payer la bagatelle de 32 000 euros. Eton College est un vivier de la reproduction sociale. Exemple le plus parlant, 19 Premiers ministres britanniques en sont issus. De même que les ex bambins William et Harry. Par contre, le Prince Charles y a échappé. Allez savoir pourquoi. En tout cas, si vous souhaitez le visiter, il n'y a que 2 visites l'après-midi aux alentours de 14 ou 15 heures.

 

Il était des princes: William et Harry

2 frères dont tout le monde a parlé mais pas forcément pour les mêmes raisons. 2 bambins au destin obligatoirement fabuleux qui sont tous les deux passés par Eton College alors que la famille royale allait dans un autre mais c'était celui qu'affectionnait la lignée des Spencer. Le moment le plus tragique de leur vie réside surement dans la mort de leur mère Diana Spencer, mariée au prince Charles et dont la relation n'a pas toujours été aisée. Pourtant, William et Harry ne prendront jamais la même direction. William est le sage pour caricaturer, celui appelé un jour peut être à devenir roi. Son mariage avec Kate Middleton a été célébré dans une liesse de bonheur et encore plus la nouvelle de la venue au monde d'un petit George dont la bouille est déjà en top des ventes des cartes postales londoniennes. De l'autre, Harry le rebelle. Harry a toujours été assez en retrait pendant son enfance mais a fait parler de lui par la suite pour ses soirées en boite de nuit ou encore son penchant très fort pour le cannabis. En 2005, Harry a même le très mauvais goût de se rendre à un bal costumé en costume nazi 2 semaines avant la comémoration de la Shoah au Royaume Uni. Plus tard, on le retrouvera nu avec d'autres filles dans une chambre d'hôtel. Pourtant Harry a voulu se racheter en participant à la guerre en Irak ou en Afghanistan en tant que soldat, ce qu'on lui a refusé car on avait peur qu'il soit enlevé et que sa présence ne soit un frein pour la sécurité de l'armée. Ces frères-ci ne sont pas ennemis et ne bataillent pas pour le trône. Mais peut être qu'ils essayent simplement de faire la une des magazines.