La plus belle des cités flamandes et celle dans laquelle le Moyen Age est le plus flamboyant. Bruges les balaye toutes à coup de maisons, de places et d'un beffroi extraordinaire.

221926_2043607686841_2357165_n

Les vieilles maisons de bois

Tout ça grâce à un commerce: le drap et nous l'avions déjà dit sur l'article dédié à Ypres que Bruges a profité du déclin de celle-ci pour devenir la grande capitale du textile, un textile qui s'exporte à travers toute l'Europe et même au delà. Son port lui a permis d'acquérir cette place devenant un grand centre d'importation de la laine anglaise qu'elle transforme ensuite sur ces terres. Elle devient dès le XIII e siècle la plus grande ville d'Europe du Nord où 50 000 personnes cohabitent dominées par les marchands et les riches banquiers. Bien que n'étant pas une ville littorale, c'est sa rivière la Reye à l'embouchure du Zwin qui lui a permis d'être une plaque tournante du commerce européen, devant même la tête de la Hanse de Londres, une association de plusieurs villes commerçant avec l'Angleterre. A cette époque, elle dispose même d'un avant port, Damme.

223416_2043624047250_7800011_n

Des canaux pour commercer

En résulte aujourd'hui un patrimoine exceptionnel dont le majestueux beffroi prenant son élan à partir des halles est le plus beau témoignage. Il est visitable alors que les anciennes halles se sont muées en galerie d'art. Imaginez qu'avant les décisions se prenaient dans ce fabuleux bâtiment et que les marchands criaient de toutes voix pour vendre leurs marchandises. Aujourd'hui, ce qui est certain est que Bruges continue à vendre du rêve.

223416_2043623887246_4287819_n

Le plus imposant beffroi du monde