Prague n'est pas la plus grande des capitales d'Europe mais incontestablement une de celles qui a le plus de cachet. Assez tiraillée pendant les guerres de religion, elle doit aussi son glorieux à un passé à un empereur: Charles IV, seul souverain du Saint empire romain germanique à être issu de Bohème

 

Charles IV (1346 - 1378) décida tout d'abord de prendre résidence dans le château de Prague, quartier attrape touristes aujourd'hui. Non loin de là surgit de terre la cathédrale Saint Guy, église qui respecte à point nommé les canons de l'art gothique. Parmi ses reliques, une des plus farfelues: des gouttes du lait de la vierge. Ne me demandez pas s'il a fermenté, vous ne pourrez de toute manière pas le goûter. C'est ainsi que peu à peu, le quartier du château prend la forme médiévale qui lui sied à ravir. Comme dans d'autres grandes villes d'Europe, Charles IV souhaite faire de Prague un pôle et c'est pour cela qu'il y crée la première université d'Europe centrale: le Collegium Carolinum. Il prend aussi la décision d'agrandir la ville car la ville plie sous la démographie. Le nouveau quartier est appelé Nove Mesto à traduite en tchèque par Nouvelle ville. Eglises et monastères complètent les chantiers.

SAM_2155

Si tu veux être dans le style, sois gothique

 

Pourtant, l'édifice le plus important reste le pont qui porte son nom: le pont Charles. Alors que le pont Judith en bois se désagrège, l'empereur ordonne la construction d'un pont en pierre dans les tons gothiques avec à l'entrée une tour dans le même style. Cette tour rappelle les blasons et les grandes figures de la République Tchèque. Les statues ne sont pas de l'époque médiévale par contre et ont été ajoutées au pont à l'époque moderne. Ce pont fut le terrain de deux événements tragiques: les funérailles de Charles IV et la noyade de Jean Népomucène qui sera canonisé par la suite. Prague prouve encore une fois que l'essor d'une ville d'Europe démarre souvent au Moyen Age.

SAM_2309

La tour avant le pont Charles