Paris, sa Tour Eiffel, son musée du Louvre, Montmartre, ses musées dédiés à Picasso et Dali ... mais Paris c'était aussi la ville la plus peuplée d'Europe au Moyen Age. Alors que Rome a le prestige de la papauté, Milan concentre les richesses et Bologne se targue d'être la plus importante université, Paris concentre tous les pouvoirs: politique, religieux, économique et intellectuel. Rien que ça.

Paris au Moyen Age, les débuts d'une capitale

 

Pourtant, Paris n'était autrefois qu'une ville parmi d'autres pour les rois. Il faut attendre le XII e siècle pour que les Capétiens y prennent véritablement leurs quartiers. Il faut patienter jusqu'au roi Philippe Auguste (1180 - 1223), l'illustre vainqueur de la bataille de Bouvines face aux Anglais pour que celle-ci prenne de l'ampleur. En effet, c'est lui qui la fortifie et fait construire la grosse tour du Louvre qui est encore bien loin de sa taille actuelle. Aujourd'hui, il ne demeure plus grand chose du mur d'enceinte de Philippe Auguste. Les vestiges restants sont à l'encontre de ce qu'était ce monument dédié à la défense de la ville. La muraille était haute de 6 mètres, épaisse de 2 mètres, longeait 5 kilomètres de Paris et possédait 77 tours. La plus longue portion restante se situe rue Charlemagne et mesure 60 mètres. Les travaux ne cessent pas sous Philippe Auguste et celui-ci aménage les halles de Champeaux, fait paver les rues comme la rue Saint Denis et la rue Saint Martin et fait installer des fontaines. 

Les restes d'un mur

Après Philippe Auguste, Philippe le Bel est un des autres grands constructeurs. A ce roi qui dut mettre les mains à la pâte dans l'affaire des Templiers, on doit le palais de la Cité faisant de Paris le cœur administratif de la France. Dans ce palais, on installe les chambres du Parlement et ses tribunaux mais c'est aussi là qu'on accueille les grandes séance royales. Aujourd'hui encerclée voire étouffée par les monuments alentour, il faut imaginer qu'à l'époque, ce sont les champs qui gravitent autour.

 

Le palais de la Cité ou les débuts de la centralisation

 Paris est alors une ville marchande spécialisée dans l'artisanat de grand luxe bien avant les Gaultier et Vuitton. D'ailleurs, le roi Louis VII avait tout compris car en 1141, il installa sur le Grand Pont des changeurs et des orfèvres. A l'instar du Ponte Vecchio de Florence, ce pont est aussi occupé par les marchands les plus riches, ici les drapiers, et des boutiques y sont installées tout du long. Les halles de Champeaux permettent de rythmer la vie parisienne avec sa halle aux draps et sa halle au blé. 

Il est temps d'aller faire son petit marché

Elle est aussi une grande ville universitaire où maîtres et marchands affluent de toute l'Europe. Cette université prit forme au XII e siècle et est réputée pour sa faculté de théologie. où on formait de nombreux clercs. En 1231, le pape Grégoire IX aura permis d'impulser encore plus le mouvement car il octroie à l'université d'importants privilèges. Parmi les quartiers les plus emblématiques de la capitale française, le Quartier latin tient une place spéciale dans le cœur des étudiants, ceux d'antan comme ceux d'aujourd'hui. Des étudiants qui étaient bien avant ceux de mai 68 déjà chauds bouillants puisque ces jeunes gens étaient turbulents et les rixes comme les émeutes étaient fréquentes.

 

Enfin, une ville médiévale est avant tout un centre religieux. Nul besoin de s'étendre davantage sur Notre Dame de Paris dont j'ai déjà beaucoup parlé  et dont je reparlerai encore beaucoup sur ce blog et qui constitue une des images d'Epinal de la ville, il est préférable de lorgner ailleurs. Si la première pierre de Notre Dame fut posée par le roi Louis VII le jeune en 1163, son successeur, le très pieux Louis IX (1226 - 1270), surnommé aussi Saint Louis est à l'initiative d'un des joyaux de la capitale: la Sainte Chapelle. Petit bijou de l'art gothique où les couleurs ont été très bien conservées, elle se situe dans le palais de la Cité et abrite les reliques de la couronne d'épines de Jésus. D'ailleurs, le bâtiment adopte la forme d'un reliquaire. Et les églises foisonnent dans la capitale.

La Sainte Chapelle: il n'y a pas que Notre Dame de Paris dans la vie

 

Aujourd'hui, le centre médiéval de Paris demeure bien éclaté et ne se concentre pas véritablement sur une petite portion même si le Quartier latin, Notre Dame de Paris et le palais de la Cité sont relativement proches. Les monuments sont parsemés ici et là et c'est l'une des raisons pour lesquelles elle n'est que 7e. Cependant, c'est une place bien honorable pour une capitale d'envergure mondiale qui peut se vanter aujourd'hui d'avoir brassé toutes les périodes de l'histoire.

 

Un éclairage sur les villes médiévales: Villes médiévales et universités

 

       Certaines villes médiévales sont connues avant tout parce qu'elles sont des villes universitaires. Paris avec sa faculté de théologie comme nous l'avons vu qui n'est rien comparée à celle de Bologne en Italie. D'autres villes se spécialisent dans d'autres domaines comme la médecine à Montpellier, l'enseignement du droit romain à Orléans ... Certaines universités comme l'Université de Paris comptent plusieurs facultés en leur sein. Pour reprendre l'exemple de la Cité, les étudiants suivent d'abord l'enseignement de la Faculté des Arts où on enseigne les sept arts libéraux.  Après 7 ans, on peut se spécialiser dans l'une des 3 facultés suivantes: Droit, Médecine, Théologie et devenir docteur. Les cours sont dispensés dans des cloîtres ou des salles louées.  L'ouverture d'une université ne se fait pas sans conflit et là aussi l'Université de Paris en est l'illustration parfaite: conflits entre les élèves, avec la bourgeoisie, intervention pontificale, exil volontaire des maîtres et des élèves. Bref, les étudiants du Moyen Age ne sont en aucun cas plus dociles que les nôtres.