Si vous êtes aux abois à la recherche de la gastronomie slovène, Radovljica est the place to be.

SAM_8321

Une bourgade paisible et tranquille

Sous ses airs de petite bourgade bien tranquille et proprette (Radovljica ne compte que 18 000 habitants) où le silence ferait presque penser que les maisons sont vides, la ville est en réalité une petite trouvaille où on semble plus proche des Slovènes qu'ailleurs. Son centre est certes très petit avec l'église paroissiale de Saint Pierre qui ne paye pas de mine et son musée de l'apiculture. Oui car j'ai appris que les abeilles slovènes sont très réputées non pas pour le miel ou la cire mais pour ses fonctions thérapeutiques, appelées apithérapie. Le musée revient sur un art slovène, l'art des ruches peintes, qui témoigne du mode de vie des Slovènes à travers les âges et de leurs représentations religieuses.

SAM_8322

L'église comme transparente

Radovljica constitue aussi un point de vue formidable sur les beautés paysagères de la Slovénie. Elle est à certains endroits une carte postale à elle toute seule et certains points de vue donnent droit devant le seigneur du mont Triglav.

SAM_8348

Le mont Triglav, version carte postale

L'atout majeur de Radovljica réside cependant dans sa force à ravir les gourmets avec des restaurants parmi les meilleurs de Slovénie nous offrant à la fois une cuisine gourmande et raffinée, le mont Triglav en face de vous si vous avez réservé la bonne table. Cuisine raffinée aux accents méditerranéens mais qui tient bien au corps car aussi très influencée par l'Autriche ou la Hongrie. Ainsi, le goulash revisité, une pâte entortillée au fromage ou encore une purée de flagolets sauront vous séduire. Après une bonne journée à Bled, fuyez la cohue dans ce petit coin de paradis.

SAM_8344

Terrasse avec vue sur la campagne slovène: on en deviendrait romantique