Les plus beaux jardins du monde sont-ils à Versailles? Ce n'est pas encore le moment d'y répondre car ce sera fait lors d'un futur top 10. Ce qui est certain, c'est que de ces jardins flamboyants surgit un bassin aux allures dorées: le bassin d'Apollon.

File:Versailles Bassin d'Apollon 001.jpg

Le char d'Apollon brille de mille feux au printemps

Totalement artificiel et témoin d'une parfaite maîtrise, ce bassin artificiel vient compléter les jardins classiques extraordinairement mis en oeuvre par André Le Notre. Il apparaît comme un point d'ancrage dans cette symétrie à la fois rigide et raffinée. En plein dans l'axe central où se poursuit après lui des jardins bombardés de statues qui semblent sorties d'une autre époque. Le groupe central de ce bassin reste Le Char d'Apollon, rendant au dieu grec tout son mythe solaire. L'association avec Louis XIV est toute trouvée quand on sait qu'il se faisait surnommer avec son orgueil qu'on lui connaît, le Roi Soleil. Ce char de chevaux des mers est en parfaite cohésion avec l'apparence semi-classique, semi-baroque du château entre thème antique et dorures. Les chevaux de mer semblent porter le dieu au sommet de sa gloire tandis que tritons et baleines l'entourent. On imagine quelle joie intense resentait les visiteurs de Versailles à l'époque, certainement la même qu'aujourd'hui puisqu'ils étaient aussi nombreux à flâner dans les jardins. On imagine aussi les fêtes et feux d'artifice qui s'y sont déroulés. Pourtant, le roi n'avait pas pour but principal de divertir mais bien de montrer sa puissance au monde. Allez y l'été où les Grandes eaux reviennent. 

File:Vue aérienne du domaine de Versailles par ToucanWings - Creative Commons By Sa 3.0 - 146.jpg

Parfaitement collé à l'axe