S'il est une chose indéniable à Nice, c'est qu'elle est une ville qui bouge, autant urbanistiquement que les événements qui s'y réunissent. C'est sur ce deuxième point que j'aimerais surtout me pencher sur cet article.

1) Nice se raconte en musique

Nice est une ville qui vit pour la musique et égrène ses mélodies diverses un peu toute l'année. Si aujourd'hui, les rythmes s'enchaînent dans des styles différents sur les ondes, le même constat peut être établi avec les festivals niçois. Le jazz tire largement son épingle du jeu et pas seulement sur Nice car la French riviera semble avoir été gagnée par cette frénésie mélodieuse venue tout droit d'Amérique quand on lorgne du côté d'Antibes. Le jazz, musique afro-américaine s'était déjà répandu comme une trainée de poudre à Paris et quand on sait qu'après les Anglais, ce sont les Américains qui ont été séduits par la Riviera, on comprend aisément l'intérêt de ce festival. Le Negresco fut un des hauts lieux de diffusion de ce style musical. Aujourd'hui, celui-ci se tient chaque année au début du mois de juillet.

 

 

S'il n'y avait que le jazz, cela ne viserait qu'un type de clientèle mais Nice a plus d'un tour dans son sac en proposant du live tout l'été entre pop, rock ou encore électro dans le cadre de Nice-live été 2013.  Cette année, Asaf Avidan, Saez, Raphaël, Olivia Ruiz, Imany ou encore Tété seront de la partie. Sans oublier du théâtre et des humoristes.

Enfin, et là c'est beaucoup plus cher mais les artistes internationaux se pressent pour chanter sous le soleil azuréen soit au stade Charles Erhmann ou au palais Nikaia. Ainsi, je me suis déplacé à Nice rien que pour le concert de P!nk "Funhouse tour" ou encore les deux dernières tournées de Madonna, le "Sticky and Sweet tour" et le "MDNA tour", 2 des 10 tournées les plus lucratives de l'histoire.

2) Gloire aux peintres

Nice est depuis 150 ans une destination culturelle par excellence. Elle abrite 2 musées consacrés à deux des peintres les plus prolifiques que la France ait connu: Matisse et Chagall. Cet été, les expositions "Un été pour Matisse" où différentes expositions se succèdent et "Devant le miroir avec Marc Chagall" devraient encore attirer les foules.

 

3) L'hiver, c'est aussi à Nice

Je n'ai fait que parler de l'été mais souvenez vous ce que j'ai déjà dit: le tourisme à Nice fut d'abord hivernal. Cette saison aujourd'hui n'est absolument pas écartée des agendas. Bien au contraire. On parle souvent, et à raison, des superbes marchés de Noël du Nord, notamment ceux d'Alsace et d'Allemagne. La Méditerranée s'imisce cependant aussi dans la brèche et Nice accueille son traditionnel marché de Noël avec grande roue et fausse neige sur les sapins. Et comme pour insuffler plus de folklore à l'événement, Nice compte bien tirer profit des atouts des Noëls méditerranéens en proposant sa crèche vivante. Un Noël presque au soleil, ça a aussi ses charmes. Les palmiers reviendront, ne vous faites pas trop de mourron.

 Et enfin, terminons par l'incontournable qui clot l'hiver pendant 2 semaines à partir de la mi février: le carnaval de Nice dont je ne dirai pas grand chose aujourd'hui car un article lui sera entièrement consacré. C'est le rendez vous de l'année, ce qui donne encore plus de corps dans une ville qui se révèle fantaisiste à la douceur de l'hiver. Malheureusement, il faut payer pour y assister. C'est cependant un spectacle inoubliable où géants et fleurs se côtoient dans une ambiance festive mais toujours glamour sur les sols sacrés de la place Masséna et de la promenade des Anglais. Prochain rendez vous en 2014 du 14 février au 4 mars. Pour vous procurer le détail du programme, n'hésitez pas à cliquer sur http://www.nicetourisme.com/nice-carnaval