Le magazine Geo est depuis longtemps une institution dans les magazines de voyage et se verra lui aussi attribué un article sur ce blog. Cependant, c'est sur ses dérivés que j'ai fondus: Géovoyage (déjà analysé dans cette rubrique) qui arpente les grandes tendances touristiques (Irlande, Thaïlande, Californie ...) mais de façon renouvelée pour se dégager des conventions du simple touriste consommateur et Géohistoire, celui qui fait l'objet d'une missive de ma petite mimine aujourd'hui.


Etant moi-même prof d'histoire-géographie, je ne pouvais que m'émerveiller devant un tel magazine qui pouvait à la fois me permettre d'approfondir certaines connaissances pour mon travail mais aussi me donner des idées voyage. Ce magazine assez récent (il n'en est qu'au numéro 9) débute comme son comparse Géovoyage, un tout petit peu plus vieux d'un an, c'est-à-dire qu'il part des hauts lieux emblématiques d'une ville, d'une période ou d'un thème, parfois très célèbres, parfois moins. Ainsi, les premières photos du numéro intitulé "Venise: 697 - 1697: les doges, l'empire, la République" met en avant les hauts lieux suivants: la place Saint Marc, Torcello, le palais des Doges, le Grand Canal, la Scuola Grande di San Rocco, Santa Maria della Salute. Ces images forment une véritable frise chronologique et retracent les plus belles heures de Venise qu'il s'agisse du domaine culturel, religieux, politique ou commercial. Cette organisation reste la même pour tous les numéros et peut-être un point d'appui pour vous permettre de réaliser un programme de voyage. Géohistoire offre une approche détaillée historiquement de certaines villes (Venise, Paris ...) mais aussi des thèmes ( le boudhisme, Jésus ...) qui pourraient déboucher sur un road trip. J'aimerais d'ailleurs un jour m'inspirer de ce numéro intitulé "France - Allemagne, duel ou duo?" pour me lancer dans une sorte de road trip intello. Pour ceux qui désireraient un road trip plus nature, reportez vous à Géo voyage. Les deux se complètent et ce ne sont pas 2 collections lancées juste pour innonder le marché de la presse. Après avoir énuméré ces hauts lieux, Géohistoire développe sa galerie du temps. On part toujours des origines pour arriver au point final. Ainsi pour Paris, tout démarre avec Lutèce pour atterir à notre époque, pour "France - Allemagne, duel ou duo", la boucle chronologique s'étale de 800 à 2013 ou encore la naissance du boudhisme à l'exil du dalai lama pour le numéro sur le boudhisme. Les articles sont illustrés par des images de grande qualité propres aux collections Géo et sont d'une clarté avec ici et là des interviews de spécialistes. Là encore, quand Géo voyage parle avec les autochtones, ce sont les intellectuels qui s'emparent de Géo histoire. Alors n'hésitez plus, si vous aimez vous cultiver avant d'aborder un voyage, faites comme moi, abonnez vous à Géo histoire.