Nice = tourisme de masse avec tous les inconvenients qui lui sont associés.

1) Une ville bondée

La chaleur tonitruante fait couler sur nos visages de grosses gouttes de sueur malgré nos débardeurs. Et cette sueur n'a rien de sexy. Elle est moite et collante à cause de  cette foule immense. Malgré une grande artère commerciale et la promenade des anglais très dégagées, le fait que Nice attire une multitude de visiteurs peut gêner, notamment dans le Vieux Nice où on s'entasse les uns sur les autres dans ces jolies rues aux murs couleurs ocre et saumon. Evidemment, il est rare de se marcher les uns sur les autres car la ville est assez aérée mais bruit et pollution sont les pendants malheureux du tourisme de masse.

2) On n'est pas tous des Elton John

Cette riviera n'est pas encore la station pour starlettes de Saint Tropez et pourtant elle apparaît bien inégalitaire. Aux hôtels de luxe comme le fameux Negresco s'opposent les quartiers beaucoup plus délabrés en dehors de la ville. Tous les gens ne tirent pas profit de la manne d'argent que rapporte le tourisme et des prostituées un peu désespérées vous proposent "leurs prix avantageux" après minuit. Sans compter la foule de SDF. Pour le touriste, si vous partez avec votre famille, vous serez reléguez en dehors de la ville au camping tel un Franck Dubosc. Je trouve en effet les hôtels très chers et souvent dans l'année, pendant la période estivale bien évidemment mais aussi à cause de tous les événements qui s'y produisent. La chambre à 100 euros pour 2, c'est assez fréquent.

 

 

Les riches ont leurs immeubles au centre